Publicité
12 février 2019 - 11:39

Rivière-du-Loup souhaite abandonner les bouteilles d’eau

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 5

La Ville de Rivière-du-Loup aimerait abandonner l’utilisation d’eau embouteillée dans ses immeubles ou dans le cadre des évènements qu’elle organise. Les élus ont adopté une résolution d’intention à ce sujet ce lundi 11 février. Un plan d’action sera monté. 

«Ce qu’on dit c’est qu’à la Ville de Rivière-du-Loup, dans nos évènements et nos bâtiments, il n’y aura plus de bouteilles d’eau vendues ou données. On va trouver d’autres façons de faire. Nous avons de l’eau qu’on paye assez cher, une très bonne eau, et on considère qu’on devrait l’utiliser», a affirmé la mairesse Sylvie Vignet, précisant que cette action ne concerne pas les évènements organisés par des promoteurs privés en sol louperivois. 

La Ville compte également honorer ses ententes avec les différents fournisseurs avant de trouver une alternative. Par exemple, les arénas sont des endroits où on retrouve toujours quelques machines distributrices. «[Les entreprises] s’enrichissent avec ça et ce sont des bouteilles qui coutent une fortune pour l’environnement, puisque ce n’est pas biodégradable. On en a vu énormément dans le fleuve et au site d’enfouissement, ça ne finit pas de se détériorer.»

URGENCE CLIMATIQUE 

Par ailleurs, le point précédant celui de l’abolition des bouteilles d’eau, lors de la séance du conseil municipal, concernait la réponse de la Ville à la Déclaration citoyenne d’urgence climatique. On a mentionné que «le conseil reconnaît l’état d’urgence climatique et s’engage à obtenir, dans les plus brefs délais, la mise à jour de ses inventaires et le plan de réduction des gaz à effet (GES) de serre afin d’être en mesure de statuer sur les actions prioritaires et ayant le plus grand potentiel de réduction de GES».

Il s’engage également à élaborer une nouvelle stratégie de transition 2020-2024 dans le cadre de son plan stratégique «S’engager pour un futur stimulant» en y incluant une emphase certaine sur la réduction des GES et ce dans le but de s’assurer que les actions et mesures mises en œuvre dans les prochaines le seront en adéquation avec la volonté exprimée par les citoyens. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • @Lise et l'autre anonyme trop....
    Je ne comprend pas les gens qui achète des bouteilles d'eau. L'eau de la ville est meilleure que ces maudites bouteilles.
    Probablement que ça fait ''chic'' d'avaler une gorgée en public à partir d'une bouteille de plastic et ensuite la jetée par terre tout en vérifiant si quelqu'un te regarde.

    René Lapointe - 2019-02-15 21:58
  • Je suis d'accord avec l'affirmation de Lise, cohérent et édifiant, la base d'un conseil de ville , c'est de servir les citoyens. les bouteilles de plastiques laissez ça a ceux qui les produisent et par dessus tout qui ne sont pas assez réglementés.....je crois que le mot de " Anonyme " est encore plus navrant, pensez-y

    trop, c'est trop - 2019-02-14 17:49
  • Tous ensemble ''un beau bravo pour Lise'' et son commentaire éloquent.

    René Lapointe - 2019-02-12 21:32
  • Salut lise, votre opinion est très pauvre, je suis navrée pour vous.

    Anonyme - 2019-02-12 19:04
  • Il doit avoir des choses plus importantes à régler à la ville que gérer les bouteilles d eau en plastique....on a des rues qui sont dasn un état pitoyable mais, avec leur plan de gestion climatique, on va interdire l’asphalte( pétrole) et on va retourner aux chemins de gravelle. Bravo😠

    Lise - 2019-02-12 12:58