Publicité
16 décembre 2018 - 17:01

Le tonnage de la collecte du bac brun est en hausse

Toutes les réactions 10

Les plus récentes données de tonnage acheminé à l’usine de biométhanisation via la collecte du bac brun sont réjouissantes. En effet, l’usine a globalement connu une hausse de près de 15 % de volume émanant de la collecte, comparativement à la même période l’année dernière.

Au 30 novembre 2018, plus de 3383 tonnes de matières avaient ainsi été détournées de l’enfouissement, un tonnage qui s’additionne au volume émanant des autres sources d’approvisionnement.

Autant à Rivière-du-Loup que pour l’ensemble des utilisateurs, le tonnage à cette date avait en outre dépassé le total de l’année 2017. Ces résultats sont encourageants et démontrent que les campagnes de sensibilisation et les efforts concertés portent leurs fruits. De plus en plus de ménages et industries, commerces et institutions (ICI) adhèrent à la collecte et y participent avec assiduité.

Les rassemblements familiaux des fêtes étant souvent l’occasion de grandes tablées, c’est le moment idéal pour ceux qui n’ont jamais tenté l’expérience d’aussi s’atteler à la tâche et mettre à profit leur bac brun. Épluchures, restes entamés et autres matières organiques auront bien meilleure fin de vie à l’usine de biométhanisation qu’au lieu d’enfouissement technique, où ils finiront en lixiviat (littéralement du «jus de poubelle»).

Alors que la lutte aux changements climatiques est plus que jamais d’actualité et que des centaines de milliers de Québécois ont signé et signent le Pacte pour la transition, rappelons que l’usine de biométhanisation est une façon concrète d’agir. À l’heure actuelle, des matières organiques qui étaient source de pollution et de contamination au lieu d’enfouissement technique sont plutôt valorisées en un compost de grande qualité, qui enrichit depuis quelques années des terres agricoles de la région. Bien que la touche finale de la liquéfaction du gaz ne soit pas encore atteinte, il n’en demeure pas moins que l’usine fonctionne et que le processus en cours représente un net avantage écologique. Ainsi, le gaz obtenu est 21 fois moins polluant que celui généré par les mêmes matières prenant le chemin du lieu d’enfouissement technique.

Rappelons que l’usine de biométhanisation appartient à la collectivité. Elle a nécessité un investissement de 27,6 M$ des différents paliers de gouvernement et fonds environnementaux. De cette somme, 1,8 M$ provient du partenariat liant la Ville, la MRC et un partenaire privé.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis disponible en tout temps pour vous donner un petite formation de gestion et quand on sait ce qu’on dit on na pas peur de ce nommer sa prend toute pour rendre un puit pétrole rentable imaginez une usine dans un site d’enfouissement. Pour mes locataires je ne vais certainement pas les induires en erreur avec des faussetés.

    Dave Ouellet - 2018-12-20 22:02
  • M, Dave Ouellet vous qui êtes propriétaire de plusieurs bloc que vous dite. Si en temps que propriétaire vous obliger vos locataire a l'utilisation du bac brun , vous verriez que l'usine serais sans doute déja rentable , car ce qu'il manque a cette usine ces la matière ! Alors comme vous dites soyez un bon propriétaire pour vos locataires et votre Villes.

    Informez-vous comme du monde !! - 2018-12-20 15:59
  • Je suis propriétaire à Riviere -du-loup de quelques blocs apparemments je serais près à discuter avec vous n’importe quand contrairement à vous je traite pas des gens comme vous qui ne savent pas conter de pas trop vite vous avez certainement d’autre qualité et je signe mon nom. Cette usine est ridicule et beaucoup trop dispendieuse pour notre région et moi je trouve les commentaires très logique et vraiment pas bidon regardez dans monde les gens son écœure de ce faire dire que la base ne sais rien la France est un bon exemple. Si vous auriez plusieurs propriétés vous seriez inquiet également car le desastre c’est nous qui va payez pour.

    Dave Ouellet - 2018-12-19 13:17

  • Quels commentaires bidons...il y a eu la même montée de lait par les gens pas trop vites quand on demandait au monde de trier et sortir leur recyclage dans l'temps.

    Vous vous trouvez encore une fois du mauvais côté de l'Histoire. Triste.

    Action-Climat - 2018-12-19 10:32
  • Non merci

    Ta raison ils nous prennent pour des valises et pour faire du compost nous aurions pas besoin d’ingénieur ni de grand penseurs.

    Réveillez vius - 2018-12-18 19:10
  • Parce que pour y aller à l’occasion le site d’enfouissement est remplie de plastique et les efforts son mis sur le bac brun. Pour le reste chaque municipalité devrait faire du compost pour éviter de transporter sur de longues distances et dite moi pas que sa serait pas plus économique même Rimouski a choisi le compost et pourtant la ville est rempli de rêveurs.

    Écœure - 2018-12-18 19:06
  • @ Non merci :
    Pourquoi dites-vous que " le bac bleu est complètement laissé de côté"??? J'aimerais avoir des explications...

    Ti bac - 2018-12-18 14:40
  • @ Non merci :
    TOUTES les municipalités du Québec auront l'obligation de ramasser les matières putrescibles dans un bac brun ou autrement et de cesser de les enfouir parce que ça va être une obligation légale imposée par le gouvernement au plus tard au début de 2020. C'est donc pas à cause de l'usine de biométhanisation qu'on a des camions qui font la collecte. D'ailleurs, ces camions ne ramassent que des matières qui étaient déjà dans le bac d'ordures (vidanges). Ces camions se rendent à l'usine quand ils sont pleins. Il n'y a pas plus de volume qu'avant.

    Ti bac - 2018-12-18 13:55
  • Ce serait bien qu'ils finissent par faire autre chose que de la bouette dans cette usine de pets
    et qu'avec les profits miroités ... ce soit eux qu'ils nous paient pour les alimenter !

    Remboursez moi mon bac brun-marde et comme tout travail mérite salaire, payez nous pour la
    peine !

    Les curés et les églises ont fait faillite. Vous ne ferez pas mieux autrement.

    Le père Noel vert - 2018-12-16 19:19
  • Bonne idée dès camion de plus sur la route pour ramasser ça une vrai farce et en plus il essaie d’aller en chercher ailleurs matane la côte nord etc ils nous prennent pour des caves. De plus le banc bleu est complètement laissé côté et pourtant c’est ça le plus polluant les océans sont pleine de plastique. La raison c’est qu’ils ont implanté un système trop compliqué et trop cher pour notre petite région et au lieu d’avoir le courage politique d’arrêter l’hémorragie ils essaie de nous faire accroire au bonne vertu de leur erreur.

    Non merci - 2018-12-16 18:01