Publicité
7 décembre 2018 - 06:00

ASTER obtient le financement pour son nouveau service à distance pour les écoles

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Stéphane Madore, directeur général de la Station scientifique ASTER de Saint-Louis-du-Ha! Ha!, a confirmé le 5 décembre que l’organisme avait obtenu le financement nécessaire, par le biais de la plateforme de socio-financement La Ruche Bas-Saint-Laurent, pour développer son nouveau service à distance pour les écoles.

«ASTER a le plaisir de vous confirmer que son projet de financement pour se doter d’une connexion suffisante pour ces animations à distance a atteint son objectif. Nous avons même plus de 105 % de l’objectif atteint», a précisé M. Madore. Pour faire de ce projet une réalité, ASTER avait besoin de 5 000 $ pour mettre à niveau sa tour de transmission et pour équiper la salle prévue pour ses vidéoconférences.

Ainsi, elle offrira aux écoles l’accès à une ressource d’ASTER et ce, au moment qui leur convient. «De plus en plus, nous observons une mouvance des demandes vers des activités instantanées. Aussi, nous étirons notre rayon d’action bien au-delà de la région. Les technologies numériques nous permettent de rejoindre les gens de régions éloignées ou des autres provinces canadiennes. C’est une manière de garder le contact avec ces gens pour planifier des tournées par la suite», a expliqué le directeur général.

Les personnes qui ont des objets en contrepartie de leur don devraient les recevoir par la poste dans la semaine qui vient. Les contributeurs pouvaient obtenir leur billet pour l’année touristique 2019 chez ASTER, recevoir un pendentif issu d’une météorite, acheter une étoile et même avoir une animation privée pour l’observatoire ou encore dans son planétarium portable. «Comme tout le monde est assuré d’avoir son produit, son service ou sa visite à l’observatoire, rien n’empêche de continuer à contribuer», a précisé M. Madore. Les gens étaient invités à contribuer jusqu’au 8 décembre.

«Un gros merci à ceux et celles qui nous auront permis de parler de la réalité de notre station scientifique. Le service que nous comptons offrir illustrait de manière évidente notre problématique de connectivité à l’internet. Maintenant, nous pourrons à la fois poursuivre notre travail au quotidien tout en ayant la possibilité d’interagir en direct avec des écoles de partout», a ajouté Stéphane Madore.

Le directeur général a également salué le soutien exprimé par les différentes instances politiques. «Cette belle ouverture témoignée nous encourage pour l’avenir de la station scientifique du Bas-Saint-Laurent», a-t-il indiqué.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes et négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.