Publicité
30 novembre 2018 - 10:53

Les Canadiens paieront davantage pour l’échec de Justin Trudeau à la frontière, estime Bernard Généreux

Toutes les réactions 1

À la suite de la publication de l’évaluation du Directeur parlementaire du budget des coûts associés au traitement des migrants ayant traversé illégalement la frontière canadienne, le député Bernard Généreux dénonce l’insouciance des libéraux envers les contribuables canadiens. 

À la suite de la demande du député conservateur Larry Maguire du Manitoba, le Directeur parlementaire du budget Yves Giroux a procédé à l’évaluation du coût moyen de chaque migrant illégal étant entré au Canada au cours de l’année 2017-2018. Selon ses conclusions, il en coûtait 14 321$ par personne l’an dernier, un chiffre qui devrait augmenter à 16 666$ pour l’année 2019-2020. Cela se traduirait par un coût total de 208 à 538 millions de dollars pour l’année 2018-2019 et 211 à 606 millions de dollars pour l’année 2019-2020, des chiffres bien supérieurs au montant de 173 millions de dollars prévu par le gouvernement Trudeau dans le budget fédéral.

De plus, ce montant se limite uniquement aux dépenses assumées par le gouvernement fédéral, et n’inclut pas les dépenses assumées par les gouvernements provinciaux, tels que les soins de santé qui sont offerts sans le délai de carence habituel de 3 mois qui s’applique aux citoyens canadiens et aux résidents permanents, ainsi que les coûts du logement social dans les grandes villes de Montréal et Toronto. Le gouvernement Trudeau n’a d’ailleurs toujours pas donné suite à la demande de remboursement du gouvernement du Québec pour les frais assumés de 146 millions $ en 2017, ayant seulement offert 36 millions de dollars à la province.

«Ça fera bientôt deux ans depuis que cette crise a commencé au lendemain du tweet #WelcomeToCanada du Premier ministre envoyé le 27 janvier 2017, a rappelé le député Bernard Généreux. Alors que le nombre de passages illégaux se chiffrait à seulement 2 464 en 2016, celui-ci est passé à 20 593 personnes en 2017, et 17,120 en date du 31 octobre en 2018. Justin Trudeau n’a rien fait pour corriger le tir, et ce sera aux Canadiens d’assumer le prix pour son incompétence.»

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • ca parait que les elections sèn viennent on vous vois plus souvent a l;ecran ou etiez vous passe avant vive justin il nous presente tres bien

    desire - 2018-11-30 12:16