Publicité
23 décembre 2018 - 11:00

Journée internationale des personnes handicapées

Le 3 décembre était la Journée internationale des personnes handicapées. Dans tous les pays, l’évènement a été souligné et selon les régions, les avancées sont plus ou moins marquées pour les personnes handicapées. Chez-nous, depuis les années 60 les gains ont été importants mais il reste beaucoup à faire et les défis restent grands.

L’association de personnes handicapées L’Éveil des Basques a pour mission de promouvoir les droits et défendre les intérêts de ces personnes en favorisant une meilleure intégration à la vie familiale, culturelle, sociale et sportive. Mener une vie active, faire respecter ses droits au travail, à l’éducation, au transport, aux loisirs et à l’accessibilité des lieux public revêt une condition essentielle à une participation sociale pleine et entière.

La participation sociale consiste à réaliser pleinement des habitudes de vie, soit des activités courantes ou des rôles sociaux. Aller à l’école, travailler, avoir des loisirs, fonder une famille, etc. Elle vise à faire en sorte que tous aient les moyens de participer en tant que membres valorisés, respectés et contribuant à leur communauté et à la société.

Saviez-vous que… Le mot handicap est récent et emprunté à l’anglais (1827). Son origine est attribuée à l’expression «hand in cap» (main dans le chapeau). Lors d’un jeu d’échange d’objets personnels pratiqués au XVIe siècle en Grande Bretagne un arbitre, évaluant le prix des objets, était chargé de surveiller l’équivalence des lots afin d’assurer l’égalité des chances des joueurs.

Puis le mot fut utilisé dans certains sports comme les courses de chevaux. Pour exprimer l’application d’un désavantage sur les meilleurs chevaux, on plaçait un supplément de poids sur la selle de ces chevaux afin d’égaliser leurs chances avec les moins bons lors de courses. En d’autres mots, on donnait un handicap aux meilleurs pour donner une chance aux moins bons.

Dans les pays anglo-saxons, le handicap est une situation handicapante due aux barrières environnementales, économiques et sociales, qu’une personne, en raison de ses déficiences, ne peut surmonter de la même façon que les autres citoyens. Le handicap apparait alors dans l’interaction entre la limitation et une société qui produit des barrières empêchant l’intégration…

 

Denis Lévesque

Intervenant communautaire

Association de personnes handicapées L’Éveil des Basques

Publicité

Commentez cet article