Publicité
28 novembre 2018 - 10:50

Fermeture de l’usine GM à Oshawa : un très petit impact pour Moulage sous pression AMT

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

«Pas d’impact immédiat et quasi négligeable», mentionne Frédéric Jean, directeur général adjoint de Moulage sous pression AMT de Saint-Cyprien à la suite de l’annonce de l’intention de General Motors Canada de fermer son usine d’assemblage d’Oshawa après décembre 2019 causant la perte de 2500 emplois.

Moulage sous pression AMT ne subira donc pas de contrecoup de cette fermeture. «Oui nous fournissons des pièces qui se retrouvent sur des pompes et des transmissions de certains véhicules assemblés à cet endroit, mais c’est une petite partie de notre production qui se rend dans les usines d’assemblage canadiennes», ajoute M. Jean.

En fait, General Motors (GM) n’est pas un client direct de l’entreprise de Saint-Cyprien. «Nous on vend à des entreprises qui assemblent des sous-systèmes», explique le directeur général adjoint. «Considérant les modèles qui étaient assemblés là-bas, ce n’est pas une surprise pour personne», souligne Frédéric Jean. Celui-ci considère cependant qu’à long terme il pourrait y avoir des répercussions si plusieurs productions étaient transférées vers les Etats-Unis et le Mexique.

«Moulage sous pression AMT demeure en croissance et en embauche, cette fermeture d’usine ne change pas nos projections», lance le directeur général adjoint. L’entreprise emploie actuellement près de 120 personnes. Moulage sous pression AMT achemine plus de 70 % de sa production hors Québec. Elle fabrique des pièces d’aluminium de haute précision destinées principalement à l’industrie de l’automobile et des véhicules récréatifs. Certaines sont également utilisées dans la fabrication de produits médicaux.

L’optimisme est donc de mise chez le fabricant de Saint-Cyprien d’autant plus que Moulage sous pression AMT vient de recevoir le prestigieux prix de la meilleure pièce de moulage structurel à haute intégrité pour l’année 2018. Cette distinction lui a été décernée par l’Association nord-américaine des mouleurs sous pression (The North American Die Casting Association, NADCA) qui regroupe près de 500 entreprises des États-Unis, du Canada et du Mexique. Ce prix récompense l’ingéniosité du procédé de fabrication, le design de la pièce, sa qualité, son rapport qualité/prix et son impact potentiel sur l’évolution des techniques de moulage dans le futur. C’est la deuxième fois que l’entreprise voit ses efforts couronnés dans cette catégorie considérée comme la plus exigeante de l’industrie, ayant également obtenu ce prix en 2014.

Publicité

Commentez cet article