Publicité
21 décembre 2018 - 11:00

Programme « Mas Médicos »

J’étais de la cohorte de coopérants militaires, envoyés dans les années 60 par le Général De Gaulle afin de combler un manque temporaire d’enseignants et de cadres au Québec, après la révolution tranquille, en attendant la sortie de diplômés de ses universités. L’histoire se répète actuellement avec le manque de main-d’œuvre, mais surtout de médecins en attendant que les universités en forment davantage.

Or, le hasard veut qu’une mésentente entre les chefs d’état du Brésil et de Cuba ait forcé La Havane à rapatrier des milliers de médecins du programme «Mas Médicos» qui aidaient le Brésil depuis des années. Pourquoi le gouvernement du Québec ne récupèrerait-il pas ces médecins par une entente de service.

Après une mise à niveau de quelques semaines, ces médecins salariés pourraient être affectés au désengorgement des urgences afin d’accélérer les cas 4 et 5 qui demandent moins de suivi spécialisé. Ces médecins en surplus dans leur pays, pourraient donner des soins de base de façon avantageuse pour nous.

 

Gilbert Blachon

Rivière-du-Loup

Publicité

Commentez cet article