Publicité

27 novembre 2018 - 06:50

Un hiver rude et tenace prévu au Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Dans son aperçu des trois mois de l’hiver de décembre à février, le météorologue de Météomédia Bertin Ossonon prévoit une saison plus froide et plus rude que les normales saisonnières, à l’image du mois de novembre. Selon ses compilations, les températures pourraient être entre 2 et 4 degrés Celsius plus froides que la moyenne hivernale de -10 degrés.

«Nous avons estimé qu’au moins 18 journées sont prévues avec des températures de -20 degrés Celsius pendant ces trois mois d’hiver. Il est possible d’en avoir plus que ça», estime le météorologue.

En raison des températures froides, on ne prévoit pas plus de précipitations que les moyennes saisonnières, soit environ deux mètres de neige pour trois mois. D’après M. Ossonon, la trajectoire des grosses tempêtes passera sur les provinces maritimes. La région écopera un peu des répercussions de ces systèmes en raison de sa proximité avec le Nouveau-Brunswick. Les secteurs de Rivière-du-Loup et du Témiscouata sont à l’entrée de la trajectoire.

«Les courants océaniques chauds près de la côte Ouest du Canada retiennent une masse d’air froid dans l’Est canadien, avec des poussées d’air arctique, plus glacial», explique Bertin Ossonon. Le phénomène «Blob», une anomalie de température chaude dans l’océan Pacifique, observé au large de la Colombie-Britannique, a ses effets jusqu’au Québec. L’augmentation des températures dans l’Ouest provoque un froid polaire qui se déplace jusqu’au Québec. Selon Météomédia, le mois d’octobre a été le plus chaud de l’histoire de l’Alaska.

Publicité


Publicité

Commentez cet article