Publicité
24 novembre 2018 - 06:03

Un chevreuil sauvé de la noyade à Biencourt

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 9
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Trois riverains du Lac Biencourt ont combiné leurs efforts pour la bonne cause, le 17 novembre. Leur détermination et leurs idées auront permis d’aider un chevreuil tombé dans les eaux glacées à regagner la rive et ainsi éviter une mort certaine.

Rusty Ouellet, le propriétaire d’un chalet sur les berges du lac, a remarqué la présence de la bête en détresse en s’approchant tout bonnement de l’étendue d’eau, samedi matin. Selon lui, elle était alors tombée depuis peu, puisqu’il n’y avait pas beaucoup de morceaux de glace brisés autour d’elle. 

«Au départ, je la regardais de loin. Je me disais «Allez, tu es capable!», mais je me suis vite rendu à l’évidence qu’elle n’allait pas pouvoir s’en sortir par elle-même», raconte l’homme natif de l’endroit. 

C’est alors qu’il a pris la décision de ne pas rester les bras croisés. Il a rapidement récupéré de l’équipement (des vestes de sauvetage, une hache, une masse et de la corde), a attaché une chaloupe à son véhicule tout terrain et est parti en direction de l’animal. 

«Je me suis dit qu’il fallait tenter quelque chose. De toute façon, si personne n’intervenait, elle n’allait pas s’en sortir. Il fallait au moins lui donner une chance», dit-il.  Par chance, il a croisé sur son chemin Michel Ouellet, un nouveau propriétaire, qui a gentiment accepté de l’aider dans cette aventure unique. Ensemble, et avec la contribution de Nicolas Tardif, un autre voisin, ils ont effectué la mission de sauvetage. 

«Tout seul, je n’aurais jamais été capable, c’est certain. Seulement pour se rendre jusqu’à la bête, qui était à environ 200 pieds de la berge, l’un devait briser la glace pendant que l’autre poussait l’embarcation. Je les remercie d’ailleurs de s’être joints à moi», souligne Rusty Ouellet.

CHEMIN DANS LA GLACE

La stratégie de Rusty et Michel était de créer un chemin dans la glace. Celui-ci leur a permis d’atteindre le chevreuil, une femelle, mais aussi de rentrer derrière elle vers la berge. 

«Il y avait l’effort physique, mais ensuite, le défi était surtout de lui faire comprendre qu’elle devait emprunter le chemin. Naturellement, elle ne comprenait pas nos intentions et elle était effrayée. Elle voulait fuir vers le large […] Vers la fin, elle ne grognait plus et elle était visiblement fatiguée.» 

Après plusieurs tentatives et plus d’une heure et demie de travail, ils ont finalement réussi à la guider à bon port. C’était mission accomplie. «Nous avons travaillé fort, mais c’était une expérience unique», souligne Michel Ouellet de Trois-Pistoles. «Après tous ces efforts, c’était vraiment plaisant de la voir marcher.»

MISSION RÉUSSIE 

Blessée aux pattes, la femelle a été déstabilisée quelques instants lorsqu’elle a retrouvé la terre ferme, mais elle s’est rapidement relevée et elle a quitté vers les bois. «On se demandait si elle allait survivre et on souhaitait surtout qu’un coyote ne la prenne pas en chasse rapidement. Dimanche, j’ai suivi les traces un moment et je ne l’ai pas retrouvée. Je crois qu’elle a une chance», ajoute Rusty. 

Des connaissances qui en savent davantage sur le sujet ont aussi confirmé à Michel Ouellet que les chances de l’animal étaient bonnes. «J’espère seulement que ses amis prendront exemple et n’iront pas se promener sur la mince couche de glace. Sinon, on ne fournira pas!», a-t-il lancé à la blague. 

Chose certaine, les bons samaritains peuvent être fiers de leur geste!

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • @Transparence

    On appelle ça un investissement: il n'est pas mort pour rien, il va donc être là pour l'année prochaine.

    Gibier - 2018-11-26 10:21
  • Bravo à vous pour votre sauvetage

    Gilda D'Anjou - 2018-11-26 09:30
  • Vous êtes des hommes extraordinaires, de bonnes personnes qui lui a sauvé la vie. De tout cœur, je vous remercie pour le chevreuil.😘

    Lucie Simard - 2018-11-25 10:18
  • Quel beau geste de ces trois personnes,ce n’est certainement pas le ministère de la faune qui aurait fait ce geste

    Marie-France - 2018-11-25 02:54
  • Si c’est vrai t’a entièrement raison transparent c’est la logique même.

    Voyon don - 2018-11-24 21:57
  • Bravo champions ! Vous méritez une médaille.

    Super ! - 2018-11-24 17:22
  • C’est un beau geste mais il faut dire les vrai chose les 3 sauveteurs on tous tuer du gibier cette année car c’est des chasseurs alors ils aurait pu en sauver encore plus en ne chassant pas. Mais félicitation quand même.

    Transparence - 2018-11-24 12:58
  • Ca c'est un acte de civisme digne de mention, d'autant plus que du cerf, il y en a de moins en moins. Juste a visionner la vidéo, je craignais que le secouriste enfonce dans le lac, mais tout s'est bien passé. Je souhaite qu'en plus de l'article et de la vidéo du journal, qu'on en parle également dans d'autres médias. Félicitations vous trois et bravo pour la protection de notre faune.

    [email protected] - 2018-11-24 10:06
  • Félicitations à vous trois messieurs.

    René Lapointe - 2018-11-24 06:52