Publicité
15 novembre 2018 - 11:40

Ossements déterrés dans le quartier Notre-Dame-du-Lac : pas sur le site du projet des Résidences Notre-Dame

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Pierre Boudreau, directeur de l’Intermarché Coop à Témiscouata-sur-le-Lac, a expliqué que les ossements de 14 sépultures qui ont été déterrés lors des travaux pour déplacer une servitude d’eau et d’égout afin de permettre la construction d’un bâtiment dans le quartier Notre-Dame-du-Lac n’étaient pas sur le site du projet des Résidences Notre-Dame.

«Ce n’est pas sur le site du nouvel immeuble, on a creusé sur le terrain de la Coop», a mentionné M. Boudreau. Les travaux ont été interrompus à deux reprises pour permettre à un archéologue de prendre en charge les ossements qui seront remis par la suite à la Fabrique pour qu’ils soient inhumés à nouveau. Réal Caron de la Fabrique a pour sa part indiqué qu’un cimetière avait été déménagé dans les années 60, ce qui explique la présence des ossements trouvés à cet endroit de même que des pierres tombales.

SÉPULTURES

Dominique Lalande, archéologue et directrice générale de la firme Ruralys à La Pocatière, a confirmé que 14 sépultures et deux pierres tombales avaient été retirées du site. «Ce sont celles que l’on a trouvées avec les travaux de servitude. Il y en a possiblement d’autres dans cet ancien cimetière où des sépultures étaient vraisemblablement disposées en superposition», a noté Mme Lalande. Elle a également souligné que le site de construction des Résidences Notre-Dame ne touche pas à l’ancien cimetière.

RÉSIDENCES NOTRE-DAME

Rappelons qu’en aout dernier, le gouvernement du Québec, par le biais de la Société d’habitation du Québec (SHQ), avait confirmé sa participation au projet des Résidences Notre-Dame, qui compteront 35 logements abordables dans le quartier Notre-Dame-du-Lac de Témiscouata-sur-le-Lac.

Le projet total est estimé à plus de 7 M$. La SHQ y participe avec un montant de 2,2 M$, Réno Québec s’implique avec une somme de 412 000 $, le milieu (la Ville ainsi que divers partenaires financiers) a contribué avec une somme de 1,4 M$, et l’OMH de Témiscouata-sur-le-Lac s’est engagé avec un prêt de 2,8 M$.

Pour ce projet, le directeur de l’Intermarché Coop a précisé que la coopérative avait donné un droit de servitude permettant la construction du bâtiment mais qu’elle demeurait propriétaire du terrain.

La livraison par l’entrepreneur responsable de la construction des Résidences Notre-Dame est prévue en cours d’année 2019. Concernant les 35 logements, 25 sont destinés à des personnes âgées en perte d’autonomie, 7 unités pour une clientèle avec une déficience intellectuelle et finalement 3 unités seront à la disposition des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme. L’OMH de Témiscouata-sur-le-Lac gère un parc immobilier de 202 logements.

Publicité

Commentez cet article