Publicité
21 septembre 2018 - 06:06

Opération policière pour contrer les distractions au volant

De nombreuses opérations policières se tiendront du 21 au 27 septembre partout au Québec afin d’intervenir auprès des conducteurs distraits par l’utilisation d’appareils électroniques portatifs ou un écran d’affichage.

L’utilisation d’un appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage au volant est l’une des principales causes de collisions causant des blessures et des décès au Québec. Leur utilisation réduit l’attention et la concentration du conducteur et augmente les risques d’être impliqué dans une collision. Texter en conduisant augmente aussi grandement les risques de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière, et ce même si vous quittez la route des yeux pour quelques secondes.

L’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et ses contrôleurs routiers, s’uniront afin de sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux dangers liés à la distraction au volant dans le cadre de cette opération nationale concertée, nommée «Distraction 2018».

Rappelons que le simple fait de tenir en main ou de toute autre façon un appareil électronique portatif en conduisant est strictement interdit. Dès que vous êtes au volant d’un véhicule routier et que vous êtes sur une voie de circulation, vous conduisez. Même si vous êtes arrêté à un feu rouge ou dans un bouchon de circulation, vous conduisez. Si vous faites usage d’un téléphone cellulaire ou de tout autre appareil portatif visé à l’article 443.1 du Code de la sécurité routière, en plus de recevoir une amende minimale de 484$ (incluant les frais), 5 points d’inaptitude sont ajoutés à votre dossier de conduite. En cas de récidive, votre permis de conduire sera aussi suspendu sur le champ.

Depuis le 3 septembre et jusqu’au 30 septembre, la SAAQ tient une campagne de sensibilisation sur les dangers liés à l’utilisation du cellulaire au volant. La campagne vise à démontrer que texter en conduisant est un geste tout aussi dangereux qu’irresponsable. Des messages seront diffusés à la télévision, à la radio et sur les médias sociaux.

 

 

Publicité

Commentez cet article