Publicité
23 septembre 2018 - 11:17

La Journée forestière 2018 est un franc succès

Le samedi 8 septembre, à Saint-Marcellin, le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent (SPFBSL) a tenu sa 5e Journée forestière. Les visiteurs, estimés à au-delà de 600, ont eu l’occasion de se familiariser avec les divers aspects qui entourent la forêt privée au Bas-Saint-Laurent.

Vingt-trois exposants participaient à l’activité qui était de retour après huit ans d’absence. Toute cette effervescence a ravivé la flamme ont confirmé certains producteurs. La programmation plus qu’intéressante a permis aux visiteurs, jeunes et moins jeunes, d’avoir une vue d’ensemble sur les divers équipements forestiers disponibles et services offerts actuellement par l’industrie, entreprises et organismes, oeuvrant dans l’intérêt de tous les producteurs de boisés privés.

«La belle température d’automne était au rendez-vous et le public aussi! Sous le chapiteau, sur le site, les exposants ont échangé avec les visiteurs. Et que dire du site de démonstration, très populaire, où des centaines de personnes ont pu constater à quel point les avancées technologiques sont importantes et respectueuses de l’environnement. L’aménagement mécanisé s’inscrit donc dans le processus de développement durable de la forêt bas-laurentienne », explique Valentin Deslauriers, président du SPFBSL.

Le SPFBSL célébrait ainsi le 60e anniversaire du Plan conjoint et le travail de concertation exécuté par et pour les producteurs forestiers de boisés privés. L’événement se tenait sur la propriété de Vincent Lambert, lauréat du 2e prix du Mérite forestier du Bas-Saint-Laurent en 2014, dans la catégorie «propriété de plus de 80 hectares. M. Lambert possède aujourd’hui une propriété de plus de 220 hectares. Depuis son acquisition en 2006, de nombreux travaux d’aménagement y ont été effectués faisant de cet endroit un lieu propice aux démonstrations. La prochaine et 6e Journée forestière du SPFBSL est prévue en 2019 et devrait se tenir tous les deux ans.

Publicité

Commentez cet article