Publicité
17 septembre 2018 - 16:06

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent dément formellement les allégations de l’APTS portant sur les déplacements de la main-d’oeuvre

Toutes les réactions 1

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent tient à démentir formellement ce qui est actuellement véhiculé dans certains médias quant à d’éventuels déplacements qui pourraient être exigés des employés dans le cadre de leur fonction. 

Contrairement à ce qu’a récemment soutenu le syndicat APTS, il n’a jamais été question de faire circuler les employés sur des distances allant jusqu’à 200 km. 

Ces précisions ont été éclaircies et partagées par la direction depuis longtemps aux différentes rencontres de la table de négociation. D’ailleurs, la directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Annie Leclerc, et la présidente de l’APTS, Carolle Dubé, se sont rencontrées le 12 septembre dernier pour échanger sur différents sujets et cette question a été de nouveau précisée. 

L’établissement, qui croit au principe de conciliation travail-famille pour ses employés, déplore vivement que par de telles allégations, l’APTS contribue à désinformer les salariés ainsi que la population et alimenter une polémique qui n’a pas lieu d’être.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C'est drôle, mais j'ai eu vent d'une employée qui était venue de Val D'or pour prêter main forte à St-Joseph...à vérifier, mais ma source était sincère.

    GB3 - 2018-09-19 12:06