Publicité
14 septembre 2018 - 10:26 | Mis à jour : 10:57

Elle laissera la place à des classes additionnelles pour les élèves

École internationale Saint-François-Xavier : la patinoire devra être retirée

Toutes les réactions 14

Lors de récentes rencontres, la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup a informé la Ville de Rivière-du-Loup de sa demande de retirer la patinoire municipale installée dans la cour de l’école Internationale Saint-François-Xavier depuis une vingtaine d’années, afin de permettre l’installation de trois (3) unités modulaires destinées à l’accueil d’élèves. 

Les deux partenaires ont convenu que le tout s’effectuerait rapidement après la rentrée scolaire. Rappelons que l’installation de ces unités modulaires a été autorisée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, en juin dernier, afin de répondre aux besoins urgents de manque d’espace à Rivière-du-Loup.

La patinoire municipale était installée sur les terrains de la commission scolaire depuis plus de 25 ans et l’espace requis par les nouvelles unités modulaires, soit près de 3000 pieds carrés, ne permettait pas de maintenir la patinoire en place, celle-ci prenant une partie trop importante de la cour d’école qui accueille près de 420 élèves en 2018-2019.

«Il devenait inévitable que la commission scolaire demande à son partenaire, la Ville de Rivière-du-Loup, de libérer de l’espace pour la cour d’école en retirant cette infrastructure de quartier largement fréquentée par la population et les élèves eux-mêmes», déplore Edith Samson, présidente de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup. «La commission scolaire aura contribué, au cours des 25 dernières années, au maintien de ces installations sportives de quartier, mais la croissance de la clientèle et les besoins d’espace supplémentaires de la commission scolaire viennent mettre un terme à cette possibilité», ajoute-t-elle.

La Ville de Rivière-du-Loup, tout en regrettant de devoir démanteler l’infrastructure, respecte la décision du propriétaire du terrain. La mairesse, Sylvie Vignet, souligne : «La commission scolaire est un partenaire dans de nombreux dossiers d’infrastructures sportives et bien d’autres, au bénéfice de l’ensemble de la communauté, élèves autant que citoyens. Nous étudions divers scénarios de relocalisation, mais peu d’alternatives semblent viables à proximité à court terme. Comme je l’ai déjà mentionné il a quelques mois, la Ville souhaite maintenant une nouvelle école dans les meilleurs délais à Rivière-du-Loup, pour répondre aux besoins, qui sont réels, concrets et immédiats et qui forcent la mise en place de mesures transitoires comme les unités modulaires à l’école internationale.»

L’enlèvement des bandes devrait débuter sous peu.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

14 réactionsCommentaire(s)
  • Réponse à Sandy :
    Non, l'école Thibodeau n'est pas vide. Oui, peut-être l'été comme toutes les autres, mais autrement, les classes sont toujours occupées.

    Patrick Lévesque - 2018-09-18 18:32
  • Il faut être logique. Il y a déjà une patinoire à quelques minutes de là sur la rue Fraserville. Les parents qui souhaitent vraiment que leurs enfants continuent à patiner vont s'organiser un transport et même du covoiturage avec d'autres parents/enfants. C'est aussi aux gens à se mobiliser et non pas toujours aux élus à trouver des solutions. Deuxièmement, je crois que l'école doit avoir la priorité sur une patinoire. Ce n'est pas tous les jeunes du quartier qui patinent en passant, ne négligeons pas la majorité au profit d'une minorité. Finalement, en réponse aux gens qui ont mentionné l'éducation des adultes dans leur commentaire, comme par exemple, bâtir la patinoire sur leur terrain ou bien, leur demander de libérer leur centre pour le presbytère, je vous dis ceci : L'éducation des adultes n'est plus ce qu'elle était et occupe une place importante dans notre communauté, jeunes et moins jeunes se côtoient pour continuer à apprendre. L'éducation des adultes rejoint plusieurs personnes (incluant des immigrants qui répondent à un besoin urgent de main-d'oeuvre pour les entreprises d'ici) et c'est une école à part entière qui utilise tous ses locaux. D'ailleurs, grâce à eux le taux de diplomation dans la région augmente, des jeunes peuvent poursuivre vers un métier de leur choix, des gens peuvent suivre de la formation dans des domaines qui n'étaient pas possible il y a quelques années : anglais, espagnol et informatique. Faisons attention et prenons soins de nos services scolaires, car au final, tout le monde en sort gagnant.

    Patrick Lévesque - 2018-09-18 18:28
  • Faire une nouvelle patinoire au parc Dionne serait-il possible? Et oui et re-oui pour que l'école Thibaudeau deviennent l'école international St-François-Xavier pour les classes de 4-5 et 6ème années..Les locaux de cet immences école sont presque vide..il serait plus facile de re-localiser les cours au adultes à l'école des métiers et même à l'école secondaire ( surtout pour les cours de soir) pourquoi pas au presbitaire? L'argument du stationnement n'est pas valable puis qu'il y a du stationnement au presbitaire et sur le bord du chemin. Franchement pourquoi construire une nouvelle école alors qu'il y en a une déjà construite?

    Sandy - 2018-09-15 15:15
  • J'ai vécu l'époque de la patinoire à l'école Thibodeau puisque c'était mon père qui s'occupait de l'entretien qui souvent se faisait la nuit lors des grands froids, il organisait un carnaval avec des duchesses, mascarade, le sport..tout ça avec une équipe de bénévoles. Un kiosque était aménagé pour se réchauffer, jaser et mettre nos patins. Quelques voisins se plaignaient lorsque la musique était trop forte, on pouvait soit patiner ou glisser avec notre toboggan. Plusieurs rencontres amis et relations amoureuses sont nés de cette patinoire. Nous nous retrouvions plusieurs soirs par semaine. C'était ça l'hiver, notre vie de quartier.

    RLévesque - 2018-09-15 07:52
  • À mon avis chaque cartier devrait avoir sa ou ses patinoire (s). Mais c'est aux gens d'être présent lors de la soirée de consultations pour le projet du Parc du Campus et de la Cité. Je pense que ce projet de patinoire nous concerne tous. Même si la consultation a pour but la réalisation ou non du projet du Parc de la Cité, je ne pense pas que les élus (e) rejetteraient du revers de la main le fait de discuter aussi de la patinoire de St-François.
    Je pense aussi que la CS a son mot à dire à ce sujet.
    Je vois mal les enfants de St-François se ramasser sans patinoire cet hiver.

    René Lapointe - 2018-09-14 22:28
  • Près du Collège Notre-Dame serait une bonne option à envisager

    Citoyen sportif - 2018-09-14 21:27
  • Prenez le temps de rentrer dans le Centre de l’éducation de adultes pour découvrir que c’est une école à part entière qui ne peut tenir dans un presbytère. Il y a entre 120 et 150 élèves avec les cours externes. Placer la patinoire dans leur stationnement n’est pas une bonne idée car tout ce beau monde doit avoir une place où se garer. Les élèves ont des voitures je vous rappelle. Une nouvelle école est nécessaire plus qu’une patinoire à RDL. Priorité bon sens.

    Mélissa - 2018-09-14 18:31
  • J'ai été élevé dans ce quartier, j'y demeure encore et j'utilise encore la patinoire à 56 ans
    Pourquoi ne pas faire comme avant, i.e de la 1ière à la 4ième à l'école St-François et 5 et 6 à l'école Thibodeau, et je suis d'accord avec Gilbert pour que l'éducation des adultes soit au presbytère.
    Une patinoire c'est essentiel pour le quartier et pour l'école. À mon époque, on passait notre temps à la patinoire et on n'avait pas besoin de ritalin ou de se faire bercer le soir...
    Je suggère que le Collège Notre-Dame agisse en sauveur en acceptant la patinoire sur son terrain, ça serait tout un coup de marketing vs la Commission Scolaire...

    François D'Amours - 2018-09-14 15:11
  • Tout jeune, j'allais patiner et jouer au hockey à côté de l'école primaire St-François où j'étais aussi élève. Plus récemment, je me suis occupé du dek hockey à cette surface durant les années 2011 à 2016. J'ai passé plusieurs années à utiliser cet espace, qui était mon attache au quartier St-François, où j'habitais également.

    Mon coeur d'enfant est triste et je suis nostalgique, mais, en tant qu'enseignant, je comprends les besoins criants reliés au manque d'espace. Cependant, je crois que l'installation d'une nouvelle patinoire dans le quartier s'impose puisqu'un règlement municipal voté le 12 juin 2013 stipule que les enfants NE peuvent PAS jouer au hockey dans les rues (ce qui était aussi un lieu de rassemblement).

    Simon Desjardins - 2018-09-14 14:39
  • Je suis tout-à-fait d'accord avec Juile. Je profite également du moment présent pour exprimer que je suis totalement contre l'asphaltage d'une partie du Parc du Campus et de la Cité. J'espère que l'on ne profitera pas de la situation pour nous faire avaler cette mauvaise idée.

    YvesB - 2018-09-14 13:44
  • Au lieu de démanteler la patinoire et revenir dans les années 60 avec des annexes pour nos jeunes (dans le temps au St-Pierre c'était temporaire permanent)...pourquoi ne pas louer le presbytère St-François qui sert à rien et qui ferais la job pour des classes.

    Gilbert Michaud - 2018-09-14 13:15
  • J'espère que la ville de RDL pensera à un autre emplacement tout près car les jeunes du quartier utilisaient énormément cette infrastructure en s'y rendant à pieds.

    Julie résidente du quartier - 2018-09-14 12:18
  • Pourquoi ne pas installer la patinoire dans la cour de l'éducation des adultes où elle était auparavant?

    Ginette - 2018-09-14 11:10
  • Est-ce la Ville de RDL qui paie à 100% les coûts de déménagement et de réaménagement ailleurs de cette patinoire découlant d'une mauvaise planification des besoins scolaires ?

    Pierre Pelletier - 2018-09-14 10:50