Publicité
12 septembre 2018 - 15:13

Les professionnelles en soins du Bas-Saint-Laurent manifestent leur exaspération

Les professionnelles en soins du CISSS du Bas-Saint-Laurent sont exaspérées par l'attitude de leur employeur dans le cadre de la négociation pour le renouvèlement de leur convention collective locale et ont décidé de manifester leur colère le 30 aout.

«Nos équipes sont en détresse et font face à une surcharge de travail importante. Cette situation ne semble pas émouvoir l'employeur qui veut pouvoir dorénavant déplacer les professionnelles en soins n'importe quand et n'importe où sur un territoire de 22 000 kilomètres carrés», dénonce Cindie Soucy, présidente du Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires du Bas-Saint-Laurent - SPSICR-FIQ.

Conditions de travail pénibles, heures supplémentaires obligatoires et instabilité des équipes décrivent la réalité des professionnelles en soins de la région. Le Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires de santé du CISSS du Bas-Saint-Laurent a profité de sa manifestation pour présenter son Livre noir de la qualité et de la sécurité des soins du Bas-Saint-Laurent.

«Les témoignages parlent d'eux-mêmes ! Nous sommes à bout de souffle et l'épuisement du personnel a un impact direct sur la qualité des soins offerts à la population. Le Livre noir témoigne du quotidien de nos membres dans les différentes installations du Bas-Saint-Laurent et nous espérons qu'il trouvera l'écho qu'il mérite auprès des autorités compétentes. Quoi qu'il arrive, nous resterons mobilisées et nous continuerons de lutter pour des conditions de travail décentes», conclut madame Soucy.

Publicité

Commentez cet article