Publicité
26 août 2018 - 06:35

La Maison du Kamouraska officiellement en construction

Toutes les réactions 1

Une première pelletée de terre a été réalisée sur le site où sera érigée la Maison du Kamouraska à La Pocatière, marquant ainsi le début des travaux de construction de la Maison régionale touristique du Bas-Saint-Laurent, qui ouvrira ses portes en 2019. 

L’édifice comprendra notamment un bureau d’information touristique, un centre d’interprétation du fleuve Saint-Laurent et une halte marine, ainsi qu’une salle immersive en imagerie numérique. «Je suis ravi de souligner le début de ces travaux qui permettront de mettre en valeur le fleuve Saint-Laurent en plus d’offrir aux résidents et aux visiteurs une vitrine novatrice sur le savoir-faire du Bas-Saint-Laurent. Une fois achevé, ce projet contribuera à l’essor de La Pocatière et ses environs grâce à une offre de services touristiques améliorée. Investir dans les infrastructures touristiques aide à bâtir des collectivités fortes et dynamiques tout en appuyant la croissance économique locale», a affirmé le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne.

Norbert Morin, député de Côte-du-Sud et whip adjoint du gouvernement, mentionnait : «L’événement que nous soulignons aujourd’hui représente l’aboutissement d’un travail assidu que je salue. Ce projet n’aurait pu se réaliser sans la collaboration et le soutien indispensable des acteurs du milieu, qui ont à cœur le développement de leur communauté, dont ils ont raison d’être fiers. Cette nouvelle infrastructure de services et d’accueil, qui longera notre magnifique fleuve, plongera les visiteurs au cœur même des merveilles du Kamouraska. La mise en valeur de ses nombreux attraits touristiques permettra assurément de prolonger la durée de leur séjour, ce qui dynamisera l’économie de la circonscription de Côte-du-Sud.»

Au cours de l’événement, la maquette extérieure de la Maison du Kamouraska a aussi été dévoilée. Les lieux seront aménagés avec une terrasse, une aire de stationnement et favoriseront des activités et des usages diversifiés. «La Maison du Kamouraska remplacera l’édifice actuel pour le grand bonheur des visiteurs déjà très fidèles au site et reconnaissants de la qualité de l’accueil qu’ils reçoivent. Elle sera construite en fonction de l’environnement singulier qu’on retrouve à cet endroit et le bois y sera très présent. Il va sans dire qu’avec l’augmentation de l’affluence touristique que connaît notre région, ce projet arrive à point et qu’il contribuera au développement du Kamouraska », a souligné le préfet de la MRC de Kamouraska, Yvon Soucy.

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, ajoutait que «la Ville de La Pocatière est heureuse de l’opportunité d’intégrer la Halte marine de la Grande-Anse dans la nouvelle Maison du Kamouraska. L’exposition pourra ainsi rejoindre une clientèle touristique en plus de l’achalandage local. La Halte viendra également bonifier ce magnifique parc urbain qui offre un accès privilégié au fleuve et au marais, et de plus, permettra de consolider notre partenariat avec la MRC de Kamouraska pour ce site, puisque la Ville en assure déjà l’aménagement et l’entretien».

En raison des circonstances, la Maison régionale touristique fermera ses portes le dimanche 2 septembre prochain jusqu’à l’ouverture officielle de la Maison du Kamouraska prévue en juin 2019.

Rappelons que les gouvernements du Canada et du Québec consacrent chacun plus de 775 000 $ à la réalisation de ce projet. Cette aide provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec, volet Infrastructures provinciales-territoriales — Fonds des petites collectivités. La MRC de Kamouraska investira quant à elle également plus de 775 000 $, pour un investissement gouvernemental-municipal totalisant plus de 2,3 M$.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • J'étais administrateur de l'ATR du Bas St-Laurent dans les années 80et j'ai participé activement à l’implantation du premier kiosque d’information touristique; il était situé sur la route 132 où est le restaurant Tim Ortons.
    Je tiens à remercier M Norbert Morin pour celle belle réalisation. J'avoue ne pas toujours avoir été tendre à son endroit mais, je sais reconnêtre un bon coup. J'avoue que j'étais septique jusqu'à tout dernièrement.

    Georges Mailloux - 2018-08-26 17:36