Publicité
17 août 2018 - 11:18 | Mis à jour : 16:11

Sécheresse dans l’Est du Québec : les agriculteurs sont nerveux et inquiets

Hugues Albert

Par Hugues Albert, Journaliste

Les fédérations régionales de l’UPA en appellent à la solidarité des producteurs de l’Est du Québec afin de supporter leurs pairs aux prises avec une sécheresse qui s’éternise, une situation d’une intensité jamais vécue auparavant et qui dure dans bien des secteurs depuis deux ans et qui a mis complètement à sec les réserves de fourrages dont jouissaient les agriculteurs.

«C’est la catastrophe. Les producteurs sont nerveux et inquiets. L’Est-du-Québec subit actuellement la pire sécheresse des 50 dernières années. Plusieurs agriculteurs manquent de fourrages et sont dans l’obligation d’en acheter pour nourrir leur troupeau jusqu’à la prochaine saison. Des vendeurs ont entendu nos besoins et se sont manifestés de partout. Cependant les prix sont élevés en raison du transport. Or, les quelques producteurs qui ont des fourrages ou des céréales en surplus et qui veulent en vendre sont priés de penser d’abord à leurs voisins ou à ceux des municipalités avoisinantes», lance dans un cri d’alarme le président de l’UPA régionale, Gilbert Marquis, qui était accompagné jeudi après-midi du directeur régional de la Financière agricole (FADQ), Alain Proulx, de la directrice du MAPAQ Bas-Saint-Laurent, Isabelle Poirier, de l’agronome Brigitte Fortin et d’un producteur de la Matapédia très touché par la sécheresse qui sévit, Maurice Veilleux.

«Nos fédérations régionales ont uni leurs efforts pour interpeller les gouvernements et La Financière agricole du Québec, afin de soutenir les producteurs pour passer à travers cette situation. L’appel a été entendu et nous avons obtenu le versement des indemnités pour les producteurs assurés.»

Alain Proulx (FADQ) a présenté les informations sur le paiement des indemnités versées cette semaine sur le territoire. Il indiquait que de nombreux producteurs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie ont reçu des avances de paiement. Des 27,2 M $ avancés jusqu’à présent par la FADQ à 3838 producteurs au Québec, 6,1 M $ l’ont été à 844 d’entre eux au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. Et d’autres montants s’ajouteront à ces avances de la FADQ, assure M. Proulx.

Le MAPAQ a conclu une entente avec les fédérations régionales pour la mise en place de deux bureaux de coordination temporaires pour les achats et les ventes de foin (basés au Bas-Saint-Laurent et au Saguenay - Lac-Saint-Jean). Le bureau du Bas-Saint-Laurent dessert une partie de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie – Les Îles. Audrey Dionne et Brigitte Fortin, agronomes, en sont les responsables. Les offres de fourrage sont maintenant affichées et mises à jour régulièrement sur le site Internet de la fédération régionale : www.bas-saint-laurent.upa.qc.ca. Prière de communiquer rapidement au 1 800 463-8001 ou 418 723-2424 ou 418 856-3044.

 

Publicité

Commentez cet article