Publicité
6 août 2018 - 12:42 | Mis à jour : 12:51

Trois-Pistoles accueillera son premier festival du cannabis

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 19

À un peu plus d’un mois de la légalisation du cannabis au Canada, prévue le 17 octobre se tiendra le festival du Bon Plant les 1er et 2 septembre à Trois-Pistoles. L’évènement, qui a eu l’aval de la Ville de Trois-Pistoles, vise tout d’abord à faire connaitre les propriétés médicinales et environnementales du chanvre et du cannabis.

«Il faut éduquer et sensibiliser la population avant la légalisation (…) On voulait que ce soit un festival qui parle de la prévention, des vertus thérapeutiques et environnementales de la plante. On ne voyait pas de contradiction de le faire avant», explique le fondateur du festival du Bon Plant, Mikael Rioux. Il sera impossible de consommer du cannabis sur le site étant donné que la légalisation ne sera pas encore en vigueur.

Le pro-maire de la Ville de Trois-Pistoles s’est montré prudent à propos de l’appui de la municipalité à cet évènement. «L’idée de base du festival est de créer des conditions acceptables en vue de cette légalisation. Il y a beaucoup de questionnements et on souhaite donner la chance aux gens d’avoir accès à des réponses rationnelles», souligne Maurice Vaney. Aucune demande d’aide financière ou de services n’a encore été faite, il s’agit pour le moment d’un appui symbolique.

Le fondateur Mickaël Rioux est conscient que l’évènement ne fera pas l’unanimité auprès de la population de la région, mais il y voit une suite logique à l’Échofête, étant donné que toutes les installations nécessaires à la tenue d’un tel festival sont déjà en place. Il compte sur l’occasion pour faire de l’éducation à l’aide de diverses conférences qui se tiendront à la Forge à Bérubé de Trois-Pistoles au cours de la fin de semaine.

«Présentement ce que l’on retrouve sur le marché, c’est l’équivalent de bouteilles sans étiquettes à la SAQ. On en connait pas la teneur en THC. À partir du moment où on a cette information, c’est plus facile d’ajuster sa consommation et c’est beaucoup moins dangereux», ajoute M. Rioux.

Ce dernier souhaite aussi mettre de l’avant un autre modèle de production pour le cannabis, en l’utilisant comme outil de développement régional. «Le rendez-vous est manqué présentement. On avait un modèle de microbrasseries qui aurait pu servir d’exemple pour des productions en région. Présentement, on tasse ça du revers de la main, on donne ça à de grosses compagnies qui sont proches du Parti libéral, qui ont de l’argent dans les paradis fiscaux. Malheureusement, le modèle de production qu’on nous offre, ce n’est pas ce qu’on veut voir. Il ne bénéficiera pas aux régions (…) Cela pourrait être des coopératives de solidarité qui se mettent en place avec des membres producteurs et transformateurs, il y a de beaux modèles à développer», conclut Mickaël Rioux.

Les sujets abordés lors de cette fin de semaine varieront de l’utilisation du cannabis pour soigner et prévenir certaines maladies, les vertus nutritives de la graine de chanvre, l’utilisation du chanvre comme matériel de d’éco-construction, les enjeux de l’industrie, l’avenir de la plante, les impacts de la légalisation. Des intervenants de la Croix-Verte, de même que l’ancienne journaliste de Radio-Canada Lucie Pagé et l’expert en dépendance et toxicomanie Jean-Sébastien Fallu, seront parmi les conférenciers invités.

Un spectacle du conte avec Jean-Marc Massie en soirée le 1er septembre et un spectacle de Vander, l’ancien des Colocs et son Bass ma Boom Sound System sont prévus à l’horaire. Le lendemain, Christian Vanasse préparera le public pour la venue du groupe Overbass.  La programmation complète des conférences est disponible au www.festivaldubonplant.com.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

19 réactionsCommentaire(s)
  • Finalement, peut-être qu'un festival de la bêtise et de l'ignorance serait plus approprié,,,

    toto marmotte - 2018-08-10 17:19
  • Toujours ma question, toujours sans réponse: pourquoi se droguer? Pourquoi se saouler? Votre vie est-elle si médiocre qu'il vous faut à tout prix la fuir? Pourquoi? Quel bien peut-on retirer d'être ivre ou gelé? Je n'arrive pas à comprendre...

    Curieux - 2018-08-10 07:29
  • @ La grande fauchause ...mais ce sont surtout les grands groupes financiers via les lobbyistes vont encore essayer de maximiser leurs profits au détriment de la population et surtout sur les dos des moins fortunés. ... Profitez du buzz et investissez dans le cannabis il y a présentement de très bonnes opportunités à la bourse. @ GB3 ...Quelle population décadente allons-nous avoir dans le futur.... Pourtant le Danemark (1993) et les Pays-Bas (1976) ne sont pas sombré dans la décadence ni le Colorado (2016) ni la multitude d'États Américains @ Voilà ! Travail et drogue!!! Question: Pouvez-vous aller travaillé saoul, votre boss le tolèrerait-il ??? Il en ira de même avec le cannabis. @ GB3 ...les poteux couchés dans la neige en hiver ou assis complètement pafs sur un trottoir..... Et moi j'en ai vu dans ma vie des gens qui ont tout perdu du fait de l'alcool. êtes vous certains que ces gens avaient consommés du cannabis??6 Ils auraient pu consommer de l'alcool, d'autres drogues dures @ trop, c'est trop ...légaliser cette saleté.... Ah oui le cannabis une saleté Oui si on ne sait pas le taux de THC et oui si on ne sait pas comment modérer sa consommation tout comme l'alcool cette saleté qui mène à la destruction de la personne. P.S. SI vous pensez que j'exagère avec l'alcool, regardez votre commentaire et vous verrez que je ne fait que reproduire vos propos.

    Gilbert Duquette - 2018-08-09 12:36
  • Vivement les élections pour mettre les libetaux dehors on va en fumer un bon

    Jo - 2018-08-08 19:26
  • Je suis natif du Témiscouata et j'ai 38 ans. Au plus loin que je me souvient ( secondaire) si tu voulais avoir du pot, du hash ou de la coke tu devait te rendre à Trois-Pistoles! Après toutes ces années ce n'est pas surprenant de lire que ce sera à Trois-Pistoles que ce tiendra le premier festival réalisé par 3 ou 4 personnes qui ont besoins d'attention mėdiatique! Sensiblisation et éducation, pourquoi ne pas faire ce festival dans une cour d'école un coup parti!

    Ataboy - 2018-08-08 17:49
  • Absolument d'accord avec " Jeunes Entrepreneurs " US qu'on s'en va avec ce festival de poteux , Trudeau en a fumé du bon pour légaliser cette saleté. je ne comprends pas pourquoi c'est arrivé cette situation, mais ou sont nos députés, nos sénateurs, nos maires, nos élus.........???? à vous de me le dire.......

    trop, c'est trop - 2018-08-08 17:37
  • Des commentaires faits par des jeunes qui ont dû manquer l'école (ils font des fautes débiles)..peu de valeur. J'ai vu le centre ville de Montréal et les poteux couchés dans la neige en hiver ou assis complètement pafs sur un trottoir.. et à mon àge, vous ne me ferez jamais avaler les bienfaits du pot...sauf pour le chanvre qui est un textile merveilleux.
    Pauvre jeunesse à venir.

    GB3 - 2018-08-08 11:27
  • Nous avons des entreprises dans Les Basques et JAMAIS nous endosserons ce festival en tant que jeunes entrepreneurs. Levons-nous et tenons nous debout, c’est quant même les entrepreneurs qui font rouler l’economie Et non les suceurs de subventions comme M.Rioux et sa gang de party à l’annee

    Jeunes entrepreneurs - 2018-08-07 22:56
  • GB3, est-il possible que le médecin-accoucheur vous ait échappé par terre à la naissance?
    La grande faucheuse, je vous aime, vous visez juste, le Québec veut remercier ses amis collecteurs de fonds…
    L'italien, sé à cause de vous qu on a la mafia :-)
    Voilà, avec un bon salaire, selon mes compétences, je suis très consciencieux…

    La seule façon de combattre le crime organisé, sé de permettre à ceux qui le désirent de pouvoir le faire pousser eux mêmes… la minisse Charlebois ne semble pas vouloir comprendre...

    le justicier masqué - 2018-08-07 20:01
  • Je me demande si le monde réagirait de la même façon si c'était un festival de la bière... Il y a beaucoup de monde qui pensent que les consommateurs de cannabis sont des paresseux et des rebelles. Pourtant, il y a plusieurs types de consommateurs de cannabis. Je félicite la venue d'un festival du cannabis qui pourra mettre les pendules à l'heure et défaire les préjugés.

    Eric Internoscia - 2018-08-07 19:02
  • Tous les consommateurs de cannabis vont se réjouir et vont faire chier ceux qui n'en consomment pas. Plusieurs entrepreneurs et employeurs le confirment déjà que c'est le grand mal du siècle avec ces jeunes et moins jeunes qui consomment et sont des dangers constants pour les accidents de travail, n'étant pas assez réveillés pour faire leur travail, ne se sentant aucunement responsables, comptant que ce sont les autres qui vont ramasser après leur départ du travail et faire ce qu'ils n'ont pas fait en se foutant de tout et de tous.
    Pénurie de travailleurs ? On devrait plutôt dire pénurie de travailleurs consciencieux, responsables, la tête à sa place et non consommateurs.

    Voilà ! - 2018-08-07 17:19
  • le robleme de Mr Rioux et les autres qui l entourent c est qu`ils veulent sensibilisé les gens du bienfait du pot a des fin thérapeuthique....Alors pourquoi qu ils en consomment , pourtant ils ne sont pas malade....Vous devriez venir voir la belle demeure a riviere trois pistoles la seul maladie qu ils ont . c est la maladie du mal de l ouvrage...

    vive le futur de trois pistoles - 2018-08-07 14:27
  • Mon dieu GB3, quelle imagination fertile vous avez! On voit déjà les morts par centaines sur nos routes et le sang couler dans les caniveaux! Eh bien sachez que ce festival s'adresse justement aux gens comme vous qui parlez a tort et a travers sans connaitre le sujet. Espérons que vous y participerez, c'est incroyable de voir a quel point vos connaissances sont désuètes.

    Pierre-TP - 2018-08-07 04:36
  • Un boom touristique est à prévoir dans la région! Merci les boys!

    Canamie - 2018-08-06 22:22
  • Loin d’être une fierté! Bas-St-Laurent avait déjà la réputation d’etre La pouponnière des dopés vous en remettez une couche. Désolant!

    L'Italien - 2018-08-06 20:05
  • Quelle population décadente allons-nous avoir dans le futur. Accidents de travail, de la route, manque de productivité, c'est le déclin de l'Empire Canadien qui s'en vient. C'est grave ce qui attend ce peuple. Trudeau sera le fossoyeur du pays. Les dommages vont très vite se faire sentir. Regardons simplement le monde qui vit actuellement dans les bas quartiers de Montréal. Leurs nippes, les tatouages, le fentanyl, les anneaux sur la langue et ailleurs, les out de la société pensante, voilà ce qui pend au nez de beaucoup de jeunes à venir. Pauvre Québec, Pauvre Canada. Ces chômeurs chroniques, comment vont-ils payer leur drogue de tous les jours ?

    GB3 - 2018-08-06 17:37
  • 'Pot problème!'

    Bob - 2018-08-06 17:28
  • Il faudrait plutôt parler de l'ÉTATISATION du cannabis par le gouvernement du Québec
    qui souhaite tout contrôler et surtout interdire la culture a domicile de 4 plants par habitation comme le prévois la loi fédérale.

    Cette situation favoriserait les groupes criminels, ce que la loi en question est supposée déjouer
    mais ce sont surtout les grands groupes financiers via les lobbyistes vont encore essayer de maximiser leurs profits au détriment de la population et surtout sur les dos des moins fortunés.

    Voila un bon sujet pour la campagne électorale de l'automne !




    La grande fauchause - 2018-08-06 16:27
  • M Maurice Vaney, ne trouvez vous pas qu'il y a d'autres choses plus important et plus sérieux
    que de faire la promotion d'un festival du canabis en tant que pro maire de Trois Pistoles. Il y a vraiment une réflection à faire en tant que citoyen de Trois pistoles pour les prochaines élections municipale en ce qui vous concerne ainsi que votre parti soit celui du maire

    jacques emond - 2018-08-06 13:28