Publicité
21 juillet 2018 - 11:37 | Mis à jour : 22:39

Hausse des risques d’incendie à l’approche des vacances

Le beau temps annoncé en ce début des vacances de la construction en réjouira plusieurs. Cependant, ces conditions risquent d’alourdir le bilan de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

En raison de la hausse d’achalandage en forêt, des températures chaudes et du peu de précipitations prévues, l’organisation s’attend à voir éclore des incendies de cause humaine. La SOPFEU insiste sur l’importance de la collaboration de toute la population en cette période de forte activité.

De plus, la SOPFEU a émis une interdiction de faire des feux à ciel ouvert ou à proximité le 20 juillet à partir de 20 h partout au Bas-Saint-Laurent. Le risque d'incendie de forêt est qualifié d'extrême pour la région.

Les risques d’incendie augmenteront durant la fin de semaine pour atteindre un niveau très élevé, voire extrême dans la majorité de la province. Dans ces conditions, la SOPFEU recommande:

  • d’utiliser des foyers munis d’un pare-étincelles,
  • de favoriser les sentiers balisés lors de promenade en VTT,
  • de ne pas fumer en forêt,
  • de s’abstenir de brûler des rebuts,
  • d’éviter d’allumer des feux d’artifice près des zones boisées.

Depuis plusieurs semaines, les équipes de la SOPFEU, accompagnées de consœurs et de confrères du Canada et des États-Unis, sont mobilisées afin de maitriser les nombreux incendies allumés par la foudre dans la province. La vigilance et la prudence doivent être au rendez-vous pour éviter que de nouveaux brasiers s’ajoutent à la liste des feux en activité.

Depuis le début de la saison, 427 incendies ont brulé 28 404 hectares de forêt en zone de protection intensive au Québec. En comparaison, la moyenne des dix dernières années à pareille date s’élève à 301 incendies pour une superficie de 33 958 hectares.

 

Publicité

Commentez cet article