Publicité
15 juillet 2018 - 06:33

Le Festival du bœuf de Saint-Clément présenté pour une 31e année

Le Festival du boeuf de Saint-Clément est le rendez-vous estival par excellence pour les rencontres familiales, amicales et régionales, où chacun peut gouter à la légendaire hospitalité des Clémentois en toute simplicité.

Le festival débutera le 19 juillet par un tournoi de Poker Texas Hold’em au Centre des loisirs. L’inscription aura lieu à 19 h pour débuter le tournoi à 19 h 30.  Le 20 juillet à 19 h se tiendra un tournoi de fer, une pièce de théâtre est prévue à 20 h, et Marc Thériault et Jack ¼ seront sous le chapiteau en musique dès 22 h. 

Le 21 juillet, il y aura un déjeuner aux crêpes à 10 h 30. À 11 h 30 une promenade en vélos est prévue. Tous sont invités à venir découvrir le triporteur de la municipalité.

Les inscriptions du défi du cultivateur débuteront à 12 h 30, tout comme l’atelier de cirque. À 14 h, il y aura de l’animation jeunesse au parc des Bouleaux. Le succulent souper de bœuf braisé suivra à 18 h. Pour réservation, il faut communiquer avec Sébastien au 418 963-1607 poste 4.

Une activité des 50 ans et plus dès 20 h terminera cette journée au centre des loisirs avec Martyne Gendron. Au même moment, sous le chapiteau, Somme Duo et The Unplugged Band invitent les festivaliers à aller danser.

Le 22 juillet à 10 h, il y aura une messe à l’église, suivie d’un brunch sur le site du festival.  L’inscription à la tire de tracteurs antiques se fera à partir de 9 h et la compétition débutera à 12 h. Le cout est de 20 $ par tracteur. Les responsables sont Richard April (418-963-2702) et Pierre Tremblay (418-963-3034).

De plus, il y aura la fermette Porc Pic et les jeux gonflables à 13 h. Pour les danseurs, de la danse country est prévue à 13 h. À 13 h 30, il y aura une visite de trains miniatures. La journée se terminera avec un souper hotdogs à 17 h et une soirée avec Génération Country et Marc Bélanger dès 20 h. Pendant tout le festival, il sera possible de visiter le salon des P’tites Trouvailles et gouter à l’amuse-gueule du festival «Les petits pains chauds».

Publicité

Commentez cet article