Publicité
6 juillet 2018 - 11:48

Parc des Chutes : un joyau naturel de Rivière-du-Loup

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 2

Rivière-du-Loup possède deux joyaux naturels, ses parcs de la Pointe et des Chutes. La Ville a dévoilé le 6 juin des statistiques d’achalandage qui témoignent de la grande valeur de l’un de ces deux magnifiques sites, le parc des Chutes situé au cœur de son territoire et fréquenté par 120 000 personnes annuellement.

«Les citoyens apprécient beaucoup ce parc, c’est un joyau important de la ville. On va être vigilant pour le conserver longtemps», a mentionné Sylvie Vignet, mairesse, lors d’un point de presse qui a permis de parler de la maturité atteinte après 20 ans par cet espace vert et boisé de 53 hectares. Maintenant avec un budget d’entretien de 15 000 $ par année, on y peaufine les 10 kilomètres de sentiers en été et près de la moitié de ceux-ci bien damés en hiver.

Au fil des ans, on y a planté des pommiers et des poiriers rustiques dans le verger, développé et entretenu des sentiers, ajouté des bancs un peu partout pour en faire un endroit prisé par les marcheurs, les coureurs et les visiteurs. On y note même un circuit d’entrainement «Bench Fit» avec la collaboration de la Fondation Soleil Levant et l’installation de trois mangeoires d’oiseaux avec le club d’ornithologie COBSL.

STATISTIQUES

Les statistiques nous indiquent certains éléments très intéressants. D’abord, précisons que les 120 501 passages ont été enregistrés au parc des Chutes du 6 juillet 2017 au 4 juillet 2018. Des pointes de plus de 1 000 visiteurs par jour ont fréquemment été enregistrées, et ce même en hiver. À l’occasion du Festival Grimpe en Ville présenté les 17 et 18 février dernier, près de 2 500 personnes ont fréquenté le parc.

Valérie Gauthier, gestionnaire aux équipements et programmes communautaires du Service loisirs, culture et communautaire, a souligné que le parc des Chutes est utilisé 7 jour sur 7, durant les quatre saisons de l’année, avec une fréquentation journalière dépassant les 500 visiteurs lors des weekends de congé et plus du double en saison estivale. Ces chiffres sont conservateurs, ont indiqué les concepteurs de l’appareil servant à évaluer l’achalandage. Les samedis et dimanches demeurent les jours les plus fréquentés, eux qui totalisent 32 % de l’achalandage global. Le parc des Chutes est visité tôt le matin, entre 5 h et 9 h, par des personnes pour faire notamment de l’exercice en plein air, environ 6 300 passages (5 %) à ces heures matinales.

TRAVAIL CONTINU

Le travail pour améliorer cette infrastructure de loisir est supervisé par la Ville et confié à la corporation PARC Bas-Saint-Laurent. Un comité de citoyens conseille également les responsables sur les ajustements à réaliser pour améliorer encore davantage cet attrait naturel près du centre-ville.

Pour la Ville de Rivière-du-Loup, il s’agit d’une somme d’environ 15 000 $ bien investie annuellement. Elle met également de l’avant les liens avec d’autres activités sportives pratiquées dans le secteur Saint-Ludger : des pistes de ski de fond et de raquette, des sentiers de vélo de montagne, un site d’escalade de glace et des chemins destinés aux quads et motoneiges. Une application ONDAGO sur le téléphone mobile permet de retrouver la carte de tous ces sentiers incluant ceux du parc des Chutes.

Si les touristes ont toujours comme premier objectif d’y voir les chutes, les citoyens louperivois ont pour leur part découvert un site pour relaxer tout en effectuant une belle promenade à pied le long de la rivière du Loup et dans un boisé.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bonjour
    Je suis vraiment ravie de constater qu’il existe un endroit pareille en plus de la pointe. Je reviens l’été prochain à rivière du Loup définitivement et c’est des endroits comme ça qui te donnent le goût de revenir
    Bravo 👏 et merci

    Jocelyne Côté - 2018-07-07 13:33
  • Oui, le parc des chutes est un bel endroit et je le fréquente souvent. Mais à mon avis il y a un élément que je voudrais souligner, c'est la surveillance des personnes qui s'y promènent encore avec leurs chiens qui ne sont pas en laisse. Un autre élément, ce sont tous ces arbres morts qui sont tombés et qui restent au sol...cela déguise l'endroit. Une demande à notre député et ministre serait bienvenue afin d'octroyer une somme importante pour réaliser au cours de la prochaine année le nettoyage de ce que je viens d'énumérer.

    Pierre M. Drayaf - 2018-07-07 08:14