Publicité
26 juin 2018 - 15:46

La Sépaq fait l’acquisition de la Navette Royal de Témiscouata-sur-le-Lac

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

L’avenir de la navette nautique, nommée la Navette Royal, reliant le parc national du Lac-Témiscouata au quartier Cabano de Témiscouata-sur-le-Lac, est désormais assuré puisque la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) en a fait l’acquisition juste à temps pour la saison estivale.

«Le service existe depuis 2013 avec la collaboration du Motel Royal, qui le voyait comme un complément à son offre d’hébergement. L’entreprise nous a informé l’an dernier qu’il ne l’offrirait plus. Après quelques appels à la population, personne ne s’est manifesté pour reprendre ce service. La solution a été un partenariat entre la Sépaq et Tourisme Bas-Saint-Laurent», explique Denis Ouellet, directeur du parc national du Lac-Témiscouata. L’acquisition du bateau a nécessité un investissement d’environ 50 000$, soit l’équivalent de sa valeur sur le marché.

L’embarcation sera renommée «L’épinoche», un clin d’œil à une forme rare de l’épinoche à trois épines présente dans certains lacs du parc national. Elle a une capacité de 12 passagers et effectuera le trajet six fois par jour jusqu’au 3 septembre. Le cout est de 7 $ par personne par traversée, d’une durée d’environ 10 minutes.  

 Le service de navette nautique, désormais sous la gouverne de la Sépaq, sera gratuit pour les 17 ans et moins, grâce à divers partenariats réalisés avec la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac, la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, la SADC de Témiscouata et l’Unité régionale de loisir et de sport du Bas-Saint-Laurent.

Le maire de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac, Gilles Garon, s’est montré enthousiaste à la suite de cette acquisition. «On ne voulait pas perdre cet équipement. Les visiteurs ont accès au parc mais peuvent également venir nous visiter de ce côté. C’est un attrait touristique pour la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac», ajoute-t-il.

Les visiteurs qui emprunteront la navette arriveront directement dans le secteur de l’Anse-à-William du parc national, où l’accès aux chiens est permis dans le cadre d’un projet-pilote mis en place cette année. «Il y a le centre de découverte et de services qui se trouve près de l’Anse-à-William, un amphithéâtre extérieur, plusieurs activités de découverte, également. Ça donne accès au sentier de la Montagne du Fourneau et à la piste multifonctionnelle pour les piétons et les cyclistes. On y retrouve aussi 72 emplacements de camping et 9 prêts-à-camper», précise M. Ouellet.

Les cyclistes pourront aussi embarquer leurs vélos à bord pour rejoindre la piste cyclable Grey-Owl. En empruntant «L’épinoche» et le traversier le Corégone, les amateurs de vélo ont accès à une boucle de 24 km d’une rive à l’autre. Le parc national veut de cette manière développer le potentiel de la région du Témiscouata sur le marché du cyclotourisme. La navette est en opération depuis le 22 juin. Les horaires sont disponibles au sepaq.com/pq/tem, sous l’onglet «Navette nautique».

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • 50000$ pour un ponton, rien de trop beau pour les amis.

    Pierre - 2018-06-27 19:45