Publicité
24 juin 2018 - 13:27 | Mis à jour : 13:44

Andrew Scheer de passage à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Souhaitant continuer de se faire connaitre davantage au Québec, le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a décidé de participer aux célébrations de la Fête nationale, cette fin de semaine. Brièvement de passage à Rivière-du-Loup après une traversée du Saint-Laurent, l’homme politique a tendu la main aux Québécois.

Entouré du député local Bernard Généreux, ainsi que du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu, Andrew Scheer a mentionné qu’il trouvait important d’être au Québec en ce jour de festivités. 

«Après un an de travail, nous avons bâti une base très forte et comme nous avons vu à Chicoutimi [élection du conservateur Richard Martel], nous avons une nouvelle opportunité au Québec et j’espère que nous allons continuer d’y connaitre du succès», a-t-il dit dans la langue de Molière. 

Sa présence en province, combinée à la tournée des circonscriptions de son lieutenant québécois, Alain Rayes, et à la diffusion de nombreuses publicités, illustrent d’ailleurs très bien que les Conservateurs considèrent le Québec comme une plaque tournante importante en vue des prochaines élections. 

À ce sujet, Scheer, âgé de 39 ans, a répété vouloir proposer un programme avec des «actions concrètes qui vont avoir un impact sur la vie des Québécois et Québécoises». «Anciennement, le Parti conservateur était la voix pour le Québec. Nous voulons leur tendre la main. Avec la chicane au Bloc, il y a une opportunité pour les nationalistes qui croient en un pays uni de regarder du côté de notre parti. C’est nous qui respectons les champs de compétences, c’est nous qui cherchons les façons d’améliorer la qualité de vie pour tous. On a vu à Chicoutimi qu’il y a un mouvement», a-t-il ajouté. 

LÉGALISATION DE LA MARIJUANA

En point de presse à la marina de Rivière-du-Loup, le chef politique a évité les comparaisons avec Stephen Harper et a indiqué vouloir regarder vers l’avenir. À l’approche de la légalisation de la marijuana, à laquelle s’est opposé le caucus conservateur, il se dit d’ailleurs inquiet. 

«Nous sommes certains que nous allons avoir des problèmes dans notre société, alors nous voulons faire des changements dans la loi [après une élection au pouvoir]», a-t-il souligné. «Le Sénat avait proposé des amendements relativement à l’intrusion éventuelle du crime organisé via les paradis fiscaux. C’est quelque chose qu’on va regarder. Au niveau de la consommation chez les jeunes, le Canada est le pays où la consommation est la plus élevée dans le monde. Entre 30 % 40% des jeunes consomment de la marijuana, ce qui est très élevé comparativement à la Suède et la Norvège. On aurait espéré du gouvernement une politique de réduction de la consommation», a complété le sénateur Boisvenu. 

Après avoir quitté Rivière-du-Loup, Andrew Scheer et les membres de son équipe ont pris la route de Montmagny, Berthier-sur-Mer et Québec afin d’assister à différents évènements. 

 

Publicité

Commentez cet article