Publicité
24 juin 2018 - 07:00

Le bac brun, un choix responsable... et payant!

Toutes les réactions 6

La Société d’économie mixte d’énergie renouvelable (SÉMER) de la région de Rivière-du-Loup a lancé une campagne à l’approche des vacances estivales afin de promouvoir l’utilisation du bac brun auprès des citoyens.

La campagne se déploie en deux phases. La première a débuté le lundi 18 juin avec la diffusion sur les ondes de CIMT et sur les réseaux sociaux d’un message de la porte-parole, Christine Lepage, rappelant les trois grands avantages de la collecte : diminution de la pollution, économie pour les municipalités et source de revenus pour la région. Le même message, dont le slogan est «Un choix responsable... et payant!», est véhiculé sur les ondes des stations CIBM fm et CIEL fm et publié dans le journal Info Dimanche.

De plus, un encart publicitaire est envoyé aux foyers de la région contenant ces informations, incluant le rappel qu’il est désormais permis d’utiliser les sacs de plastique portant la mention «compostable», puisque ces derniers sont désormais acceptés à l’usine de biométhanisation.

La deuxième et dernière phase de la campagne prend la forme d’une série de capsules web fournissant des trucs et conseils aux citoyens visant à faciliter l’utilisation du bac brun. Avec pour slogan «Un jeu d’enfant!», ces capsules informeront la population à propos de ce que l’on peut mettre dans le bac, de ce qu’il faut faire pour éviter les nuisances et de la meilleure manière de placer son bac au chemin. Cette série a débuté par la diffusion d’un petit cours pour confectionner un sac pour le bac de comptoir. Les capsules seront publiées au cours des prochains jours sur le site de la SÉMER au semer.ca et circuleront sur les réseaux sociaux des partenaires de la région.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • M. Duquette,
    malheureusement non, on vous oblige à le prendre et le payer avec un petit bémol, il n'est pas à vous, il demeure la propriété '' du projet''
    J'ai déjà parlé avec un des instigateur de ce projet, surtout à propos du petit bac de comptoir,je lui ai finalement fait avouer qu'il ne composte pas du tout… La personne qui a e la merveilleuse idée de munir ce petit bac d'un couvercle n'a jamais fait la collecte de ses résidus!
    Moi perso, mes restants de poissons, je les enfouis au frigo ! ;-)

    roch rioux - 2018-06-28 15:11
  • J'espère que l'on aura le choix de ne pas en avoir (s'il faut l'acheter) si on en a pas de besoin. Je recycle, je composte, je ne gaspille rien, j'ai un chien qui se charge des os. Alors une poubelle au chemin pour moi c'est une ou deux fois l'an et elle ne sent jamais car rien de putrescible y est jeté.

    G.Duquette - 2018-06-25 22:16
  • Moi maintenant avec le sac recyclable, j embarque.

    Claire - 2018-06-25 17:04
  • Sans être de mauvaise foi ,
    -élus chemin bien ouvert pour dépensé à volonté
    -famille fatigué et désintéressé = chemin bien ouvert pour dépenser à volonté
    - usine peut fonctionner sauf pas rentable sauf le chemin est bien ouvert pour dépenser a volonté
    -pub à la radio et média du coin beau revenu et fait taire les voix forte = chemin bien ouvert pour dépenser à volonté

    Ti-Roger - 2018-06-24 16:54
  • Même s'il était perçu comme un éléphant blanc au départ et que j'étais perplexe et inquiet du projet, mais bon , maintenant qu'il est en opération, nourrissons-le amplement et peut-être un jour, il sera rentable...

    broussepoil - 2018-06-24 12:23
  • Pour un procédé qui est unique pourquoi ne pas arrêter de dénigrer ce projet et d’embarquer À fond

    GBS - 2018-06-24 09:21