Publicité
21 juin 2018 - 06:00

Établissement de résidences en zone agricole au Témiscouata

2 350 emplacements potentiels maintenant disponibles

Suite à l’adoption d’une nouvelle règlementation par toutes les municipalités, il est maintenant possible d’établir une résidence unifamiliale dans certains secteurs de la zone agricole du Témiscouata, et ce, sans nécessairement opérer une production agricole.

Ainsi, les municipalités de la MRC de Témiscouata sont actuellement en mesure de mettre en application les dispositions de l’article 59 de la Loi sur la protection des terres et des activités agricoles (LPTAA).

L’usage résidentiel unifamilial à l’intérieur d’une centaine d’îlots déstructurés est dorénavant admis (un potentiel d’environ 250 terrains constructibles), de même que sur certaines propriétés de 18 hectares et plus, qui ont été ciblées dans les plans et les règlements de zonage municipaux (un potentiel à 2 100 terrains constructibles.) Cette décision fait suite à la demande à portée collective et aux négociations entre la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ), l’Union des producteur agricole (UPA), la MRC de Témiscouata et du gouvernement.

«Ce dossier s’est échelonné sur plusieurs années!» mentionne Guylaine Sirois, préfet de la MRC. «Nous avons maintenu le cap car nous souhaitions élargir l’éventail des options lorsque vient le temps de faire un choix pour s’établir. Plusieurs personnes recherchent ce type de terrains, cette offre constitue assurément un atout non négligeable pour l’attractivité de notre région! C’est aussi une excellente façon de dynamiser notre territoire et de favoriser l’occupation d’espaces qui, autrement, seraient laissés en friches ou inutilisés pour diverses raisons.»

Pour savoir si un terrain est concerné par ces nouvelles mesures, il suffit de contacter les services d’urbanisme des municipalités du Témiscouata.

Publicité

Commentez cet article