Publicité
20 juin 2018 - 12:15 | Mis à jour : 13:30

Décès de Keven Bernier sur un chantier à Saint-Jean-de-Dieu : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé le mercredi 20 juin les conclusions de son enquête sur l'accident du travail qui a coûté la vie à Keven Bernier, charpentier-menuisier, le 17 novembre dernier sur un chantier de Saint-Jean-de-Dieu.

  >> Aussi à lire : Mort de Keven Bernier: au-delà d’un accident de travail

La victime, employée par Construction François Jean, oeuvrait sur le chantier d'agrandissement d'une étable à Saint-Jean-de-Dieu. Alors qu'il s'affairait avec un collègue à la pose de matériaux sur le mur extérieur, le jeune homme de 20 ans s'est retrouvé coincé entre le garde-corps de la plateforme élévatrice Skyjack et le débordement du toit.

RAPPORT CNESST

Selon le rapport de la CNESST, deux causes expliquent l'accident. La première est la méthode de travail utilisée, imposée par le position de la plateforme (qui ne relevait pas de l'employé) qui amenait le travailleur à se pencher par-dessus le garde-corps. La seconde est un contact involontaire avec le levier de commande, alors que l'interrupteur déclencheur d'activation était en mode opération et que le bouton d'arrêt d'urgence n'était pas enfoncé. Toujours selon le rapport, ce contact involontaire est justement engendré par la position de travail de la victime.

À la suite de l'accident, la CNESST a saisi la plateforme appartenant à Construction François Jean. La plateforme a depuis été libérée, mais son utilisation demeure interdite. Pour permettre sa réutilisation, la CNESST devra recevoir du propriétaire une copie du rapport d'inspection annuelle, une copie du rapport d'inspection structurale et une preuve des réparations effectuées sur la plateforme pour assurer son bon état.

PRÉVENTION

La CNESST a formulé quelques mises en garde afin de prévenir ce type d'accident. Entre autres, il importe de bien tenir compte des conditions du terrain et de l'environnement de travail, et de respecter les consignes du fabricant.

Par la loi, l'employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs doivent faire équipe avec l'employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

 

 

Publicité

Commentez cet article