Publicité
18 juin 2018 - 11:18

Vincent Couture donne le coup d’envoi à sa campagne dans Rivière-du-Loup--Témiscouata

Toutes les réactions 3

C’est le 16 juin dernier, devant une centaine de sympathisants, réunis à l’Auberge de la Pointe de Rivière-du-Loup pour l’assemblée d’investiture de la circonscription, que Vincent Couture a été acclamé candidat du Parti Québécois.

Il briguera donc le siège de député de la circonscription lors des élections générales du 1er octobre prochain. Le travailleur social de formation et ancien président du Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) tentera donc de mettre fin aux 9 années de règne du député et ministre Jean D’Amour, en défendant les couleurs du Parti Québécois.

«J’ai choisi et décidé de chausser mes bottes, de marcher debout et de faire face aux vents. Les vents de la droite, que sont ceux des libéraux et de la CAQ, les vents de la démagogie, du cynisme et du fédéralisme. Aujourd’hui je me sens prêt à faire face aux vents, et vous savez quoi ? Je ne suis pas tout seul! » a lancé Vincent Couture.

Plusieurs personnalités politiques se sont déplacées pour venir appuyer le candidat dans le lancement de sa campagne. Le député de Rimouski, Harold Lebel, le député de Richelieu, Sylvain Rochon; l’ancien député bloquiste, Paul Crête ainsi que Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, ont uni leurs voix à celle de M. Couture dans un appel à la mobilisation des troupes et au renouveau dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Certains d’entre eux ont tenu à rendre hommage au nouveau candidat. Soulignons aussi que Louis Gagnon, ancien candidat pour Québec Solidaire à l’élection générale de 2014 dans le comté, et séjournant actuellement en Chine a donné son appui à la candidature de Vincent Couture.

Les orateurs invités n’ont pas épargné les éloges face à la candidature de Vincent Couture qui a été présenté comme un candidat proche des gens et au fait des différentes réalités de la circonscription.

«Tous vont être contents de son contact avec le monde surtout que Vincent va le faire sans aucun retour d’ascenseur et ça de ce côté-là je pense que ça va être un moyen changement de culture (…) Au lieu de parler d’un état fort au service des gens on peut parler d’un Vincent fort au service des gens», a souligné Paul Crête.

Ce dernier a rappelé que le candidat travaillait dans le réseau de la santé, qu’il vit au quotidien les problématiques rencontrées et que s’il n’en tire pas le salaire d’un médecin, qu’il n’est pas médecin, Vincent Couture «a toutes les capacités pour faire le travail et il l’a fait au service et à la défense des citoyens et citoyennes».

En faisant état des différents enjeux actuels Rivière-du-Loup, Témiscouata et les Basques, Vincent Couture a tenu à dévoiler certaines de ses priorités en tant que candidat. Politique de souveraineté alimentaire, protection et maintien des services à la jeunesse en passant par la décentralisation du pouvoir décisionnel dans le milieu de la santé et services sociaux.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Toujours les mêmes. Pis Ti-Paul, pis Ti-Maurice et pis Ti-Ben.

    Oh lala - 2018-06-20 00:36
  • Kiens ben !

    Le père pas ton temps - 2018-06-18 20:23
  • Vous pouvez abandonnez vous ne gagnerez pas contre Jean d'amours.

    Christian - 2018-06-18 13:11