Publicité
15 juin 2018 - 13:05

La SADC de Témiscouata dévoile ses résultats

La SADC de Témiscouata a présenté à ses membres lors de son assemblée générale annuelle, qui s’est tenue le 13 juin à Saint-Michel-du-Squatec, les résultats de ses interventions pour l’année 2017-2018.

Les administrateurs de la SADC ont accepté d’investir dans 25 projets d’entreprises et d’autoriser des aides financières, sous forme de prêts à terme, totalisant 1 273 000 $. Les projets soutenus ont généré, dans les communautés témiscouataines, des investissements totalisant près de 11,9 M$ et permis de créer 30 emplois et d’en consolider 196.

Selon le président de la SADC, Vallier Daigle, un des faits marquants du dernier exercice, c’est sans contredit les investissements autorisés qui se chiffrent à plus de 1 273 000 $. «De ce montant, une somme de 900 000 $ a été injectée pour des projets d’expansion et de modernisation. Sûrement, un indice ajoute monsieur Daigle, du niveau de confiance des entrepreneurs à l’égard de la situation économique actuelle, mais aussi un fait qui démontre la capacité de plusieurs entrepreneurs du Témiscouata d’innover et de se positionner sur les marchés.»

D’autre part, la SADC de Témiscouata ne limite pas ses interventions seulement en financement de projet de démarrage, d’expansion ou de relève d’entreprise. En fait, elle permet également aux entrepreneurs de bénéficier de contributions sous forme de subventions non remboursables pour l’achat d’expertise professionnelle afin d’appuyer les entreprises aux différentes étapes de leur croissance. À même les programmes «Aide aux entreprises» et «Soutien aux petites entreprises», la SADC a pu soutenir au cours du dernier exercice 25 entreprises en leur autorisant des aides de plus de 43 000 $.

La SADC de Témiscouata est reconnue comme étant très active pour entreprendre et soutenir des projets de développement local qui ont des impacts structurants sur le développement socioéconomique des 19 municipalités du Témiscouata. Le projet de mise en place d’un atelier collectif de transformation des produits végétaux, le soutien à la Fondation du centre d’études collégiales du Témiscouata, le soutien constant au Réseau Forêt-Bois-Matériaux de Témiscouata, l’organisation du Gala de l’Entreprise, la culture de la noisette promue par le comité de la Filière des produits forestiers non ligneux du Bas-Saint-Laurent et le projet de la Maison Amalgame sont tous des initiatives de développement local qui ont retenu l’appui de la SADC en 2017-2018. «En tout, ces 18 projets de développement local ont bénéficié de contributions non remboursables totalisant 26 037 $», précise le directeur général de la SADC, Serge Ouellet.

Au cours du prochain exercice, la SADC a informé ses membres qu’une attention toute spéciale sera portée aux dossiers suivants : la sensibilisation des entrepreneurs du Témiscouata à l’industrie 4.0, le phénomène de la rareté de main-d’œuvre et le développement des cultures émergentes sur les terres agricoles dévalorisées.

Publicité

Commentez cet article