Publicité
1 juin 2018 - 06:02

Un autre projet porcin à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Un nouveau projet porcin biologique devrait voir le jour dans la municipalité de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, cette fois sur le 3e rang. Selon les plans, quatre bâtiments servant de porcheries d’engraissement seront construits et accueilleront 750 porcs chacun.

La production annuelle de phosphore de cette nouvelle construction devrait s’élever à 14 250 kg, établie sur la base de 3 000 porcs à l’engraissement. L’autorisation du ministère de l’Environnement du Québec a été délivrée le 15 mai dernier. Selon la documentation disponible auprès de la MRC de Rivière-du-Loup, l’entreposage du fumier solide et des eaux de lavage se fera dans un ouvrage étanche en béton armé avec une toiture, et en amas dans un champ cultivé.

«C’est un projet en lien avec notre expansion biologique chez Viandes duBreton. La consultation publique est un processus obligatoire. La maternité et ces quatre bâtiments sont deux projets indépendants, qui vont finir par être en lien», explique Julie Lamontagne, conseillère en communication pour l’entreprise Les Viandes du Breton.

Les quatre bâtiments à construire se situeront à plus de 1 km des résidences les plus près. La demande de permis de construction est en attente du processus de consultation publique, permettant la production de conditions à l’émission du permis.

«C’est acquis qu’il y aura un projet. Le comité sera à l’écoute de la population concernant les conditions à respecter pour octroyer le permis de construction. Un rapport sera transmis au demandeur du permis à la suite de la consultation», explique le maire de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, Gilles Couture.

Une assemblée publique est planifiée le 13 juin à 19 h 30 à la salle Horizon, située au 1, rue du Saint-Rosaire à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. Les détails du projet seront présentés et une commission répondra aux questions des citoyens.  

Le 22 mars dernier se déroulait une autre consultation publique sur un projet de maternité porcine biologique de duBreton. Il comprenait la construction d’un bâtiment neuf qui accueillera 600 truies qui permettront de produire 15 000 porcs par année, sur le 1er rang Est à Saint-Hubert. L’entreprise souligne que le projet de maternité suit son cours. Une demande pour faire couvrir la fosse à lisier a été transmise au promoteur. «Nous voulons aller en médiation dans ce dossier», explique Mme Lamontagne. L’entreprise Les Viandes du Breton est d’avis que l’installation d’un couvercle sur la fosse va plutôt concentrer les odeurs. La Municipalité de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup a pris connaissance de la demande de médiation au début de la semaine et elle suivra son cours auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. Le projet porcin qui sera présenté le 13 juin lors de l’assemblée de consultation publique est le quatrième sur le territoire de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup.

Publicité

Commentez cet article