Publicité
27 mai 2018 - 10:10 | Mis à jour : 10:53

Simulation d'urgence d'envergure à Pohénégamook

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Une centaine d'intervenants de divers services d'urgence ont pris part à une importante simulation d'urgence sur le site de Poutrelles Internationales, situé à Pohénégamook, le 26 mai. Cet exercice, d'une durée de plus de deux heures, visait à coordonner les opérations des différents intervenants des services de sécurité incendie, gouvernementaux et privés dans le cas où un évènement majeur devrait survenir dans la région. 

Le scénario de l’exercice comprenait un accident impliquant un wagon-citerne du CN immobilisé, un camion (chargeuse sur roues) ainsi qu’une mini-fourgonnette. Les services d'urgence ont dû intervenir après que le conducteur de la chargeuse sur roues, pris d’un malaise, ait perdu le contrôle de son camion et percuté la mini-fourgonnette avant de terminer sa course sur un wagon-citerne immobilisé sur une voie de contournement. 

Ce fardier, contenant des matières dangereuses, a déversé une quantité importante de son chargement sur la chaussée, menaçant de contaminer la rivière à proximité. Des mesures adéquates ont été enclenchées pour prendre en charge les occupants blessés de la fourgonnette, la contamination potentielle d’un ruisseau et du système d’égouts, l’évacuation des résidences aux alentours,  la gestion des matières dangereuses, etc. Un exercice s'est aussi déroulé à l'hôpital de Notre-Dame-du-Lac afin de prévoir l'arrivée simultanée de plusieurs blessés potentiels du scénario. 

L'exercice à grand déploiement a permis à la Ville de Pohénégamook et aux divers intervenants de valider leurs procédures en cas d'urgence. Les services de sécurité incendie de Pohénégamook, Saint-Alexandre, Dégelis et Rivière-Bleue ont été mis à contribution, de même que le Canadien national (CN), le ministère de la Sécurité publique, l'Association des pompiers de l'Est du Québec, Campor Environnement, la Sûreté du Québec, le ministère de l'Environnement, le ministère des Transports, le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, le Centre d'appel d'urgence des régions de l'Est du Québec et la Coopérative des techniciens ambulanciers du Témiscouata. 

 

Publicité

Commentez cet article