Publicité
26 février 2018 - 10:16 | Mis à jour : 10:32

Vote de grève unanime pour les cols bleus de Rivière-du-Loup

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 1

Les employés manuels de la Ville de Rivière-du-Loup ont exprimé leur mécontentement concernant la lenteur des négociations pour le renouvellement de leur convention collective de travail. Les syndiqués ont voté à scrutin secret et à l'unanimité un mandat de grève à être exercé au moment opportun lors de leur assemblée générale le 20 février dernier. 

Après plus de 22 rencontres de négociation, pratiquement rien n’est réglé, estime le Syndicat des employés municipaux de Rivière-du-Loup (CSN). Salaire, classification, sous-traitance, sécurité d’emploi, temps supplémentaire, vacances font partie d’une longue liste de sujets sur lequel il n’y a pas d’entente, selon le syndicat. Ce dernier qualifie d'ailleurs les séances de négociations de «laborieuses et stériles». 

«Les syndiqués en ont plus qu’assez de la manière de négocier des représentants de la Ville et souhaitent que ces derniers se mettent à la table sérieusement et collaborent avec le syndicat afin de trouver des solutions concrètes pour faire avancer la négociation. La Ville doit faire preuve d’ouverture et cesser de faire du sur place», a fait savoir le syndicat, par l'entremise d'un communiqué. La convention collective est échue depuis fin décembre 2016

Le 18 avril 2017, le syndicat avait déposé une plainte de négociation de mauvaise foi auprès du Tribunal administratif du travail contre la Ville de Rivière-du-Loup. Dès le lendemain, le Syndicat des employés municipaux de Rivière-du-Loup avait fait savoir que la Ville semblait plus ouverte à reprendre les discussions. Il avait refusé de faire davantage de commentaires pour ne pas nuire aux négociations. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Une convention de col bleu échu depuis 2016..... et voilà que celle des pompiers de la ville est echu depuis le 31 décembre 2017. Les négociations seront encore plus difficile surement avec deux conventions à régler en même temps. À suivre....

    Employé de la ville - 2018-02-26 22:54