Publicité

27 novembre 2015 - 12:23

Le Front commun en grève le 9 décembre

Toutes les réactions 2

Rivière-du-Loup - Les 400 000 travailleuses et travailleurs du Front commun seront en grève nationale le 9 décembre afin de dénouer les nombreuses impasses qui persistent aux différentes tables de négociation du secteur public, a annoncé la Confédération des syndicats nationaux (CSN) hier.

Après avoir exercé trois journées de grève tournante, déposé une contre-proposition au Conseil du trésor et avoir annoncé le report des journées de grève afin de laisser la place à la négociation, le ton a changé aux tables de négociation, selon le regroupement. Il estime que pour la première fois en un an, le gouvernement s'est mis en mode de négociation.

Selon les porte-parole du Front commun, Daniel Boyer (FTQ), Francine Lévesque (CSN) et Louise Chabot (SISP), des blocages importants subsistent, notamment sur les enjeux des hausses de salaire et du régime de retraite. « Si le gouvernement ne comprend pas le message, le report de notre grève pourrait être de courte durée. Nous poursuivons la négociation de bonne foi mais si aucun progrès tangible n'est observé à l'ensemble de nos tables, nous serons en grève le 9 décembre. Il nous restera encore deux jours de grève en poche si le gouvernement continue de faire la sourde oreille », ont-ils déclaré.

Le Front commun regroupe les travailleurs des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la fonction publique du Québec. Les conventions collectives du secteur public sont échues depuis le 31 mars 2015. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • @ «Liberté» et son analogie fatiguée...

    C'est grâce aux syndicats qu'on a une sécurité d'emploi, un salaire décent et le pouvoir de refuser un appauvrissement déguisé en offre patronal...

    Sans les syndicats, qui protègerait les travailleurs?

    Pendant ce temps-là, les banques, les compagnies pétrolières et les multi-milliardaires cachent leur argent dans les paradis fiscaux privant l'état des milliards de dollars et les politiciens corrompus sont complices...et le petit monde au Québec (grâce aux radios-poubelle et journaux d'opinion) chialent contre ceux qui travaillent pour aider les enfants, les personnes handicapées, les personnes âgées, les pauvres, les malades, etc. de notre société - ce sont nos voisins, nos frères, nos soeurs.

    Chialer contre les travailleurs de l'État, c'est exactement ce que les élites veulent. Ne tombez pas dans le piège!

    Infirmière - 2015-11-30 17:04
  • Un beau troupeau de moutons qui suivent un berger (syndicat)qui ne pense qu'a s'emplir les poches a mêmes la paie du troupeau.
    Fouter donc le berger dehors, vous allez être libre de pensé et d'agir librement.
    Les moutons piétinent et gaspille de la belle herbe verte car le Berger leurs a promis d'avoir un peu plus de ''foin'' sec.

    Liberté - 2015-11-28 05:29