Publicité

22 septembre 2015 - 10:39

Front commun pour l'assurance-emploi

SAINT-PASCAL – Action Chômage Kamouraska, le Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) et la FTQ font front commun pour réclamer des positions claires des candidats à l'élection fédérale, au sujet de l'assurance-emploi.

« On a volé plus de 65 milliards dans la caisse depuis 25 ans », de déclarer le directeur d'Action Chômage Kamouraska, M. Alain Lagacé. « Sur le surplus budgétaire de 1,9 milliards $ que le gouvernement a enregistré dans la dernière année, il y a 3 milliards qui viennent de la caisse de l'assurance-emploi », s'exclamait-il. 

La réforme entamée sous le règne du gouvernement actuel aurait terriblement fait mal aux chômeurs, particulièrement dans l'Est-du-Québec, en raison de la forte présence de travailleurs saisonniers. Parmi les modifications, deux dérangent particulièrement les chômeurs de la région : la fin des cinq semaines qui prolongeaient la période de prestations pour les travailleurs saisonniers de la région et qui évitaient le fameux « trou noir du printemps », ainsi que l'abolition des 14 meilleures semaines de référence pour établir le taux de prestation. Aux yeux d'Alain Lagacé, ces deux modifications sont celles qui ont eu le plus d'impact auprès des chômeurs de la région. « Ces mesures et bien d'autres ont découragé les travailleurs. Plusieurs ont décidé de ne pas faire de demandes d'assurance-emploi », regrette-t-il.

Élection fédérale

Nancy Legendre, présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) et de M. Alain Harrison, conseiller régional FTQ au Bas-Saint-Laurent, ont décidé de joindre leur voix à celle d'Action chômage Kamouraska, afin que les candidats à l'élection fédérale de la circonscription fassent connaître leur position sur l'épineuse question de l'assurance-emploi. « On a rencontré François Lapointe. Il s'est engagé à revoir la réforme, le régime de pension du Canada et à rétablir le crédit d'impôt pour les fonds de travailleur », de confier Alain Harrison, qui dans ces circonstances, n'a pas caché son appui à M. Lapointe, à l'image de son organisation qui appuie aussi le NPD sur le plan national.

À la CSN, on n’appuie aucun candidat. « On s'en remet à l'intelligence des gens », de préciser Nancy Legendre. Toutefois, elle ne cache pas que son organisation ne veut pas d'un député conservateur.

Même son de cloche pour Action Chômage Kamouraska. Si la FTQ parle de vote stratégique en appuyant le NPD, l'organisme de défense des travailleurs  s'oppose seulement à l'élection d'un candidat conservateur, à l'image de la CSN. De plus, Alain Lagacé va plus loin. « Nous ce qu'on demande, c'est une caisse autonome. Une caisse à l'abris des gouvernements, c'est ce qu'on souhaite le plus », concluait-il.

Collaboration : Maxime Paradis, leplacoteux.com

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article