Publicité

16 septembre 2015 - 09:54 | Mis à jour : 11:00

Plus ancienne épave actuellement connue du Bas-Saint-Laurent

Samuel Côté identifie l'épave du Scotsman au large du Bic

Nicolas Ouellet

Par Nicolas Ouellet, journaliste

Twitter Nicolas Ouellet
Toutes les réactions 2

Rimouski - L'auteur et chasseur d'épaves rimouskois, Samuel Côté et son équipe viennent d'identifier la plus ancienne épave actuellement connue du fleuve au Bas-Saint-Laurent.

Après plusieurs années de recherches et plus d'une centaine d'heures de fouille d'archives, l'épave du Scotsman, navire écossais qui a sombré dans les eaux du fleuve le 20 novembre 1846, a été identifiée.

« Cet hiver j’avais ciblé trois candidats et à la fin du mois de mai, quand l’étau s’est resserré, j'ai réuni mes indices et envoyé un courriel en Écosse où le navire a été construit. Ils m'ont envoyé un document, une fiche historique du bateau, pour confirmer que c’était le bon Scotsman, car plusieurs navires avaient porté le même nom à l’époque. Avec notamment les dimensions du bateau, ce qui est important quand tu veux corroborer avec une épave dans le fond de l’eau, nous avons été en mesure de confirmer », confie Samuel Côté.

Il ajoute que c'est le navire qui lui a donné le plus de fil a retordre depuis le début de sa carrière de chasseur d'épave. Celle-ci a été découverte en 2002 par le Service hydrographique du Canada.

« J'ai commencé à m'y intéresser en 2010. Mais elle a été pillée. Les pilleurs ont supprimé des indices. Avec moins d’indices, il faut travailler davantage avec les archives », explique-t-il.
Les plongeurs Mathieu Chouinard, Ludovic Bouchard, Yohan Méthot, Michel Côté, André-Claude Boudreau, Nathalie Lasselin, Benoit Bourgeois et l’archéologue Érik Phaneuf ont collaboré à l’identification de l’épave.

SCOTSMAN

Le 20 novembre 1846, en provenance de Montréal à destination de Liverpool avec une cargaison générale, le Scotsman est assailli par une tempête. Commandé par le capitaine James Jameson, il heurte des rochers situés près de l’île du Bic, puis dérive avant de sombrer. Un seul des neuf membres d’équipage survit.

Ce dernier réussit à gagner l’île Saint-Barnabé et est sauvé par des habitants de Rimouski le lendemain matin. Le brick Scotsman mesurait 83 pieds de long. Construit en 1834 en Écosse, il a accosté dans plusieurs ports durant sa carrière, dont ceux de New York, Rio de Janeiro, Glasgow, Liverpool et Montréal.

HISTORIA

Samuel Côté et son équipe sont en vedette dans l'émission «Chasseurs d'épaves», diffusée à Historia. Vous pourrez voir les détails de l'identification du Scotsman lors de la deuxième saison de l'émission, qui sera diffusée cet hiver.

Pour en savoir plus : www.lecimetieredusaint-laurent.com (bouée Scotsman)

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo aime sa voir ça

    Paulo - 2016-02-26 22:57
  • Bravo a Samuel et son équipe. Quelle passion, fierté et satisfaction exprimées dans cette photo. Continuez a nous impressionner et tout le monde sera gagnant. Guy de Drummondville, la ou la poutine a été inventée.....

    Guy l'Épave ! - 2015-09-16 22:41