Publicité

18 juin 2015 - 06:53

Des communautés s'unissent pour veiller à la santé de leurs lacs

Témiscouata-sur-le-Lac – Samedi dernier, plus de 85 personnes venant de tous les coins du haut du fleuve Saint-Jean se sont réunies au lac Baker pour une journée d’information et d’action pour la protection des lacs du Haut-Saint Jean.

Source de nombreux bénéfices socio-économiques, les lacs du Haut-Saint-Jean composent la tête des eaux du bassin hydrographique du fleuve Saint-Jean, qui s’écoule ensuite jusqu’à la Baie de Fundy.

« Le Haut-Saint-Jean, ce système hydrographique à la rencontre du Québec, du Maine et du Nouveau- Brunswick, se caractérise par la présence de nombreux lacs, qui enrichissent un patrimoine naturel précieux. » fait remarquer Michel Grégoire, directeur de l’Organisme de bassin versant (OBV) du fleuve Saint-Jean. « La qualité de ces lacs est directement reliée à notre qualité de vie, ainsi qu’à la vitalité économique des communautés des trois frontières. »

Avec plus de 25 lacs d’importance, le Haut-Saint-Jean est un trésor aquatique qui attire de plus en plus de visiteurs et d’investisseurs fonciers. De ce fait, les municipalités et utilisateurs (riverains, pêcheurs, amateurs de nautisme, etc.) ont besoin d’être outillés davantage pour mieux comprendre leurs lacs et de se mobiliser pour assurer leur santé à long terme.

Les conférenciers de la journée ont permis aux personnes présentes de mieux comprendre les lacs, les outils de planification et de surveillance qui existent. Ce forum a été l’occasion de connaître les initiatives que divers organismes entreprennent pour assurer la santé de leurs lacs et de développer des idées d’action et de collaboration. C’est ainsi que les lacs du Haut Saint-Jean pourront continuer à faire partie intégrante de la qualité de vie et des opportunités sociales et économique de nos communautés.

La préfète de la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois, a également participé activement aux discussions. Plus de 11 élus de 6 municipalités du Québec et du Nouveau-Brunswick ont démontré par leur présence leur intérêt de collaboration transfrontalière.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article