Publicité
4 mai 2015 - 06:19

François Lapointe s'attaque à la hausse des frais bancaires

Nicolas Ouellet

Par Nicolas Ouellet, journaliste

Twitter Nicolas Ouellet
Toutes les réactions 1

Rivière-du-Loup - Les frais rattachés aux services qui ne sont pas compris dans les forfaits mensuels des consommateurs augmenteront chez plusieurs institutions bancaires au pays.

Par exemple, la Banque Nationale haussera de 2$ ses forfaits à frais fixes à compter du 4 mai. La situation sera aussi appelée à changer chez Desjardins, qui n'a toutefois pas fait connaitre ses augmentations de tarifs pour le moment.

Le député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, François Lapointe, a profité de la période de questions à la Chambre des communes vendredi pour interroger le gouvernement conservateur sur son inaction devant les frais excessifs imposés par les banques.

«Les ménages canadiens sont plus endettés que jamais. Pendant ce temps, les banques accumulent des profits record de plusieurs milliards de dollars par année. Ce fossé financier, plus de profits pour les banques et plus de dettes pour la classe moyenne, va encore s’élargir. Des frais seront ainsi imposés aux Canadiens lorsqu’ils payeront leur hypothèque. On nage ici dans l’indécence! Les conservateurs vont-ils encore fermer les yeux sur les abus de leurs copains banquiers, ou vont-ils enfin adopter rapidement un code de conduite obligatoire pour le secteur bancaire?» a demandé le député Lapointe.

L'organisme Option consommateur estime lui aussi que le gouvernement fédéral doit s'impliquer en instituant un plafond aux frais bancaires. François Lapointe et le NPD entendent continuer à exiger que les frais du secteur bancaire soient encadrés.

Selon un rapport de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, les frais mensuels moyens imposés sur les forfaits de compte chèques ont augmenté de 13,6% entre 2005 et février 2013.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Il se réveille lui là. Bien sûr, voyons donc, ce sont les élections qui s'en viennent.

    Lapointe de l'iceberg - 2015-05-06 23:17