Publicité
17 avril 2015 - 11:55

Trente chevaliers de la parole montent sur les planches à Saint-Simon

Saint-Simon - Est-il encore possible de créer un lieu accueillant et volontiers lent, où le « simple citoyen » peut énoncer ses indignations, partager ses rêves, proposer ses solutions et formuler ses exigences?  À cette question, un groupe d'artistes professionnels impliqués dans la MRC des Basques, petite colonie de fourmis travaillantes et délirantes, répond par l'affirmative.

Pour les artistes faisant partie du groupe UTIL, Unité théâtrale d'interventions locales, la démocratie culturelle est non seulement possible, mais réjouissante : l'art communautaire peut briser le silence et stimuler le débat. UTIL s'enracine dans le tissu social en créant de solides alliances avec les organismes du milieu et en s'adressant aux citoyens de toutes les conditions sociales. Cette année, une agora citoyenne réunira cinq organismes du milieu autour d'un thème on ne peut plus d'actualité : Les petits et les grands pouvoirs. Ainsi une trentaine de citoyens (de 8 à 78 ans) participent à cette création collective intégrant le médium artistique de leur choix : vidéo, écriture, chanson, poésie, slam, théâtre d'ombre et jeu comique.

Seront réunis sur les planches, trente chevaliers de la parole et joyeux acteurs du changement liés à la Ferme-École des Basques, au Centre-femmes Catherine-Leblond, au CAPAB (Centre d'aide aux proches aidants des Basques), au groupe des IntervenantEs en Développement du territoire des Basques et à l'École primaire de la Joie.
Les artistes professionnels d'UTIL ont offert, de février à avril, des ateliers de création afin de permettre à chaque groupe de construire un tableau « qui lui ressemble ».

Cinq créations ont ainsi été réalisées: Le GRAND dans le petit, rassemble des textes sensibles et ironiques conçus par les femmes du Centre femmes Catherine-Leblond. SOS papi, créé par les proches aidants (CAPAB) est un théâtre d'ombre et de questions dans lequel les acteurs de l'ombre s'exposent au grand jour. Les soldats casseroles, est un tableau tout en rire et en vérité, monté par onze enfants de la classe de Jani  Sirois de l'École de la Joie de Saint-Simon.  Les belles histoires de la ferme d'en haut, est une vidéo réalisée par les travailleurs de la Ferme-école des Basques qui nous fait revivre un Séraphin bien de chez nous. Signes Vitaux, créé par les agents de développement du territoire des Basques nous revitalise de bonheur à coup d'injections rassembleuses.

De ce bouillonnement créatif et pluriel, lié à la sauce utilienne, est née une forme unique qui correspond à l'expression complémentaire des collectifs. Vous croyez au pouvoir de l'imagination et à la force du rassemblement, si vous rêvez d'un avenir meilleur pour notre région,  joignez-vous à cette colonie de fourmis pour vivre l'Agora citoyenne de la MRC des Basques, à la salle Ernest Lepage, 28, rue de l'église, Saint-Simon. Ce spectacle sera présenté le 25 avril à 14h et 19h30 au cout de 10 $ pour les adultes et 5 $ pour les enfants de moins de 12 ans. Des billets sont en vente auprès des groupes et au Kadorama de Trois-Pistoles. Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site web https://unitetheatralebsl.wordpress.com/

Cette activité a été rendue possible avec l'appui de l'entente spécifique sur la culture dans la région du Bas-Saint-Laurent 2012-2015 et du plan d’action gouvernemental pour la Solidarité et l’Inclusion sociale 2010-2015.

Chevaliers de la parole Saint-Simon 15
Seront réunis sur les planches, trente chevaliers de la parole et joyeux acteurs du changement.

 

Publicité

Commentez cet article