Publicité

7 avril 2015 - 11:23

CISSS: la confiance est palpable en haut lieu

Hugues Albert

Par Hugues Albert, Journaliste

Toutes les réactions 7

Rivière-du-Loup – La confiance et l’enthousiasme sont palpables chez les principaux gestionnaires de la nouvelle structure mise en place la semaine dernière du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Reste maintenant à voir si les résultats escomptés à la suite de cette restructuration majeure voulue par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, seront au rendez-vous…

La présidente-directrice générale, Isabelle Malo, et le président-directeur général adjoint, Daniel Côté, rencontraient la presse mardi matin pour étaler leur vision et leur plan de travail en vue des prochains mois.

Cette rencontre fait suite à une tournée que les deux dirigeants ont effectuée dans plusieurs installations de la région afin de discuter avec les membres de comités et de conseils ainsi que les gestionnaires du réseau et les responsables des comités d’usagers et des fondations d’établissements.

QUALITÉ DES SOINS

Dans la foulée des changements associés à cette mise en place, une équipe de transition a été constituée dans le but de s’assurer que la population puisse recevoir des soins et services de qualité. Ainsi, les citoyens peuvent être certains que l’offre de services est maintenue partout sur l’ensemble du territoire, tiennent à certifier Mme Malo et M. Côté, qui reconnaissent que le défi est de créer synergie et cohérence afin d’offrir les meilleurs soins de santé à la population tout en réduisant la lourdeur administrative et en optimisant l’efficacité du réseau.

« Nos forces sont d’avoir une bonne connaissance de la région, des besoins de la population, de la qualité de la main-d’œuvre… Mais nous sommes lucides par rapport au défi qui nous attend. Notre culture de concertation, notre bonne performance clinique ainsi que notre attachement à des services sociaux forts, soutenus et protégés, sont des assises solides sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour garantir aux usagers et à la population des soins et des services accessibles, continus, fluides et de qualité. »

Malgré les grandes inquiétudes qui ont été émises par le personnel oeuvrant au sein du réseau, on a senti une grande mobilisation, laissent-ils savoir. « Les gens avaient hâte au 1er avril, date de la mise en place de la nouvelle structure. »

QU’EST-CE QUE LE CISSS?

Le CISSS est le résultat de la transformation administrative du réseau actuel, qui regroupera en une seule entité les huit centres de santé et de services sociaux de la région, l’Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, de même que le Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent et le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement du Bas-Saint-Laurent.

Isabelle Malo et Daniel Côté s’engagent à bâtir une organisation régionale ayant au cœur de ses préoccupations le soutien au «mieux-naître, grandir et vieillir en santé», pour les huit MRC de la région.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent compte environ 8 000 employés, 450 médecins omnipraticiens et spécialistes, 42 installations et dispose d’un budget de 580 M$. Même si le centre administratif est localisé à Rimouski, un bureau permanent du CISSS a été aménagé à Rivière-du-Loup.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • J'ai bien de la misère à avoir confiance, elle a été nommée par Barrette donc c'est une YES WOMAN. Dans un an on verra bien les résultats!!!

    Réaliste - 2015-04-08 21:55
  • Je ne crois pas à cela leur soit disant décentralisation, c'est vrai qu'ils bâtiront une organisation régionale surtout en faveur de Rimouski, les décideurs sont là-bas maintenant encore plus. Plus personne pour faire contre-poids. C'est exactement comme cela que ça s'est passé lorsque le KRT est passé de la région administrative de Québec vers Rimouski. Les belles promesses d'équités régionales ont vite été oubliées et Rimouski s'est engraissé à nos dépends. Le gouvernement de l'époque a même changé le découpage du territoire du Bas-St-Laurent pour bien centré Rimouski sur la carte en y greffant une partie de la Gaspésie (Matane). Attendez maintenant de voir les emplois s'en aller à Rimouski petit-à-petit. L'histoire se répète!!!

    Amer - 2015-04-07 23:38
  • Ils ne feront pas de gros changement au début...Attendez avec le temps,ils vont nous vider lentement comme à Hydro Québec ou au bureau de l'assurance emploi....

    M. Plourde - 2015-04-07 21:03
  • Ils annoncent :transformation du Centre de Jour, mais non, c'est une fermeture!

    Louise - 2015-04-07 18:27
  • Avec un salaire de 206 000$; moi aussi je serais confiant !!!

    Jack - 2015-04-07 18:17
  • la centralisation à son pire

    Paul Crete - 2015-04-07 16:27
  • On peux bien être optimiste lorsqu'en période de coupures, tu vas recevoir un augmentation de salaire entre 10 et 33%. Pendant cette période les infirmières et les autres travailleurs du secteur public auront un gros 0% pendant 2 ans. Austérité pour les travailleurs et prospérité pour les boss .

    Jacques - 2015-04-07 13:05