Publicité

11 février 2015 - 08:30 | Mis à jour : 15:46

TransCanada ne viendra pas à Cacouna

Nicolas Ouellet

Par Nicolas Ouellet, journaliste

Twitter Nicolas Ouellet
Toutes les réactions 56

Rivière-du-Loup - La pétrolière albertaine TransCanada aurait définitivement fait une croix sur Cacouna en tant que futur site d'implantation de son terminal pétrolier, dans le cadre du projet Oléoduc Énergie Est, selon ce que rapporte le journal La Presse mercredi.

Le journal fait état de plusieurs sources au sein du gouvernement Couillard selon lesquelles la décision serait déjà prise, après que les bélugas eurent été déclarés espèce en voie d'extinction par des experts. Par ailleurs, la compagnie aurait déjà étudié plusieurs sites de rechange potentiels.

Joint par Info Dimanche, un porte-parole de TransCanada a répété que la compagnie n'aurait pas pris de décision à cet effet encore et qu'elle ferait connaitre ses intentions d'ici le 31 mars.

889 BÉLUGAS

Le 1er décembre, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a classé le béluga comme espèce « en voie d'extinction ». La même journée, TransCanada mettait fin à ses travaux de forage à Cacouna.

Le béluga de l'estuaire du Saint-Laurent a déjà compté jusqu'à 10 000 individus. Toutefois, la chasse qui s'est poursuivie jusqu'en 1979, a réduit la population à moins de 1 000 animaux. Selon le rapport du COSEPAC qui sera remis au gouvernement fédéral d'ici quelques semaines, le nombre de bélugas serait maintenant de 889 et le transport du pétrole sur le fleuve représente un risque accru pour l'espèce.

« TERRITOIRE À DÉVELOPPER, PAS À VENDRE »

Pour le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup Michel Lagacé, TransCanada à Cacouna, c'était la chronique d'une mort annoncée. « Ce n'est pas une nouvelle pour moi ce matin. Quand on sait que les bélugas sont en voie de disparition, le fédéral a maintenant des obligations quant à leur habitat. C'était déjà compliqué ce projet-là l'automne dernier, et bien je ne suis pas surpris ce matin », confie-t-il.

Il ajoute que les relations de la compagnie avec le milieu, notamment la municipalité de Cacouna, ont toujours été ardues. « Avec TransCanada, il n'y a jamais vraiment eu de partenariat. C'était dur d'avoir des réponses à nos questions. Eux c'était : ''nous, on passe''. Nous ici dans la région, on a un territoire à développer, pas à vendre. Ce n'est pas du tout le genre de collaboration qu'on souhaite avec une entreprise dans notre région », conclut-il.

La mairesse de Cacouna, Ghislaine Daris, refuse pour l'instant de commenter. « Nous attendons la décision de TransCanada d'ici le 31 mars », indique-t-elle.

LES ENVIRONNEMENTALISTES VEULENT L'HEURE JUSTE

S'il se réjouit de la décision, le mouvement environnemental québécois somme toutefoisTransCanada de donner l’heure juste et demande à l’Office national de l’énergie (ONÉ) de suspendre tous ses travaux relatifs au projet Énergie Est de TransCanada tant et aussi longtemps que la compagnie n’aura pas statué sur la question d’un port pétrolier au Québec ou déposé une étude d’impacts de qualité. 

Les organismes demandent aussi au gouvernement du Québec de les appuyer dans cette requête de suspension des travaux de l’ONÉ. Ils rappellent que le gouvernement du Québec attend lui aussi le dépôt d’une étude d’impacts complète pour mandater le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et réaliser son propre examen du projet.

« Il est inacceptable que l’ONÉ aille de l’avant tant qu’on ignore les intentions de la compagnie quant à la construction ou non d’un port pétrolier au Québec et tant que l’étude d’impacts n’est pas complète. TransCanada refuse de l’avouer, mais son projet de port à Cacouna est mort et elle n’a pas de plan B. La pétrolière tente de s’acheter du temps et de sauver la face devant ses actionnaires », estime Patrick Bonin de Greenpeace.

TRANSCANADA À CACOUNA

À Cacouna, TransCanada entendait construire un parc de 12 réservoirs de stockage, d'une capacité de 500 000 barils (environ 76 millions de litres) et un terminal maritime. Selon les estimations de la compagnie, entre 150 et 180 pétroliers auraient accosté à Cacouna par année, soit environ un bateau à tous les deux jours.

Le port pétrolier aurait comporté des installations sur terre et sur mer. Sur le fleuve, TransCanada prévoyait construire deux plateformes de chargement de pétroliers, des ducs-d’Albe d’accostage et d’amarrage, des passerelles et des bras de chargement.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

56 réactionsCommentaire(s)
  • sa sera toujours une piste datterisage pour les goelands ce quai sacre des dieux gagaz

    gagaz - 2015-02-20 09:09
  • Après des mois de lecture des discussions sur le présent site et dans d'autres médias, je n'arrive toujours pas à comprendre le raisonnement des anti-oléoducs qui pensent que pour faire diminuer la consommation de pétrole et diminuer la pollution, il faut bloquer un projet comme celui de TransCanada. Ce n'est pas à la production et au transport de pétrole qu'il faut s'attaquer, mais à la CONSOMMATION! Bloquez le projet TransCanada et le pétrole demandé par les consommateurs, peu importe oû ils sont, va venir d'une autre source et pas nécessairement d'une meilleure façon pour l'environnement.

    Et s'attaquer à la consommation, c'est notamment faire soi-même le maximum pour diminuer sa consommation de pétrole, de produits en matière plastique et notre consommation en général, inciter les gouvernements à mettre en place une écofiscalité ou des initiatives favorables aux alternatives au pétrole (énergie éolienne, électrification des transports, biométhanisation même si ça aura un effet marginal, amélioration de la performance énergétique des bâtiments et des procédés industriels et promotion du transport collectif) et appuyer les mesures de nos municipalités visant à un meilleur aménagement urbain (densification intelligente, mesure favorisant les déplacements à pied, etc.)

    Tout ça demande un peu plus d'imagination et serait moins populiste que de s'attaquer à la-méchante-compagnie-capitaliste-non québécoise-qui-se-fout-de-la-population-et-de-l'environnement. Mais ce serait tellement plus efficace et durable!

    Éco-logique - 2015-02-17 20:22
  • À ceux qui sortent l’argument que tout le les gens doivent utiliser le pétrole et qui tentent de façon maladroite de contrer les pro-environnements en leur disant qu’eux aussi ne peuvent se passer de pétrole si minime leur utilisation soit-elle.
    La réponse est oui, mais entre gaspiller et utiliser en tentant de ne pas gaspiller il y a une marge. Je peux vous affirmer que si la plus part de gens étaient adeptes d’un mode de vie simple (simplicité volontaire) mettons au point de vue énergétique seulement, Hydro-Québec et les pétrolières auraient plus de difficultés à faire passer leur messages. Juste comme exemple, nos coûts énergétiques annuels (chauffage/ électricité (maison de 2 700 pi2 de surface habitable) et essences (une automobile) s’élèvent à environ 2 500$/an (bi-énergie (électricité et huile à chauffage) 1 300$ et 1 200 $ essence)
    Aussi, étant donné que tout le monde profite des gains environnementaux tels que l’abolition de certains herbicides, pesticides, normes anti pollutions plus sévères, un traitement des eaux potables, une amélioration des côte de consommation des véhicules, etc., Serait-il justifié de dire aux anti-environnementaux ou (amoureux du béton mur à mur) :
    D’arrêter de respirer l’air qui aujourd’hui est moins toxique en ville grâce à des mesures environnementales ou de ne respirer que les gaz d’échappement.
    De retirer de leurs véhicule toutes amélioration technologique qui fait en sorte que leur véhicule consomme 30% de moins aujourd’hui qu’il y a 30-40 ans.
    De saupoudrer leurs aliments de DDT et autres pesticides ou herbicides toxiques pour leur santé.
    D’isoler leur maison d’amiante, de boire leur eau non traitée.
    Bref, à tous les anti-environnements, je tiens à vous signaler que votre qualité de vie s’est amélioré grâce entre autres aux pressions de groupes environnementaux, de la recherche en environnement sur les impacts négatifs sur la santé des produits mis sur le marché. Pressions qui ont fait en sorte que les gouvernements ont légiféré pour protéger let améliorer notre qualité de vie.

    P.S. La qualité de vie ne vous en déplaise ne se résume pas que du point de vue économique mais elle se définie aussi par le nombre d’année en santé (physique et psychologique) et un milieu de vie sain inclus un environnement sain.

    G.Duquette - 2015-02-15 11:36
  • Au Justicier:
    Être conséquent c'est aussi réaliser qu'on est en 2015 et non en 1915. Moi du pétrole j'en ai besoin tout comme vous, mais ça veut pas dire que je suis d'accord avec un projet apporté par une cie qui se fout carrément des gens, de la faune et de la flore.
    La très grande mojorité de la population vit en ville et dans des appartements. Donc votre façon de voir les choses est peut-être bonne pour vous mais pas pour tous.
    Je n'ai pas dis que je ne voulais pas de pétrole, j'ai dis que le risque est trop grand pour qu'il nous soit imposé par une CIE qui pense juste à ses profits et ceux de ses actionnaires aux dépends d'une population qui se fait MANOEUVRER avec leur belles paroles en nous faisant miroiter des emplois.
    Personne n'en veut de ce projet dans le Canada tout entier parce qu'il est extrêmement dangereux et nous, il faudrait qu'on l'accepte? Tant qu'à moi ...jamais.
    Ce n'est pas une question de choix, ''bateaux, trains, camoin-citerne, gazoduc, il ne faut pas qu'il passe nulle part. Vous aimeriez ça vous que ce gazoduc passe sur vos terres vous qui seriez prèt à un retour à la terre et qu'un déversement se produisait chez-vous?
    Il n'y a aucun moyen sécuritaire d'acheminer ce pétrole lourd sur une si longue distance sans qu'il n'y ait de problèmes surtout avec cette Cie qui a des antécédents très douteux. Informez-vous.

    René Lapointe - 2015-02-15 07:15
  • @Justicier : ça a du sens ce que tu dis, mais malheureusement, le tracé seul du pipeline est une catastrophe naturelle. Il passe au milieu de plusieurs espaces protégés. On est dans un des pays les moins densément peuplés du monde, pourtant, il y a plus d'espèces en voie de disparition que partout ailleurs où l'homme est moins présent.
    Il faut arrêter ça. Et si on veut changer nos habitudes de consommation, quoi de mieux pour commencer que de refuser un oléoduc qui va transporter du pétrole sale qui ne profitera jamais à personne de la région?

    Yoann - 2015-02-15 06:37
  • M. Lapointe, je ne vois pas en quoi des fleurs et des plates-bandes nous aident à diminuer notre consommation de pétrole...
    Je parle de patates mais en fait, il s'agit de cultiver ses propres légumes, chez soi, et une quantité phénoménale de pétrole serait ainsi épargné!
    Essayez d'imaginer le nombre de litres de gaz est brûlé pour un 5 lbs de patates en épicerie? À partir de l'automne, préparations des champs, ainsi qu'au printemps, livraison des semences, employés qui se déplacent pour la plantation, la plantation elle même,le renchaussage, les arrosages de pouich pouich poison, la récolte, le transport dans les grands entrepôts, le retour vers les supers marchés, les gens prennent leurs SUV pour aller chercher leurs patates...OUFF! Chu sûr d'en avoir oublié en plus! Tout ça n'est que pour les vulgaires patates, nous gaspillons à outrance dans tous les aspects de notre vie, et toute notre consommation est mûe par pétrole! Je n'ai aucun problème à retourner en 1920, je suis né et j'ai vécu de cette façon mais je doute fort que la population est prête à un tel revirement, donc, il faut acheminer du pétrole...la question est:"Comment"?
    Si j'ai le choix entre un train, un bateau, un camion-citerne ou un gazoduc, je vote pour le gazoduc, qui est , à mon humble avis, le moyen le plus écologique, le plus sécuritaire et le plus économique!
    En fait, tout ce que je dis, c'est qu'il faut être conséquent; si tu ne veux pas de pétrole, utilise autre chose, attèle ton joual...
    Je me souviens, il y a quelques années, je suis allé au Éco-Fête à 3-Pistoles, où j'ai écouté plein de beaux discours sur l'écologie pendant qu'un camion "reefer" virait 24/24 pour garder la bière froide!
    Vous comprenez, c'est ça être conséquent, c'est faire ce que l'on prêche, comme à l'église, notre sainte mère!
    AMEN

    le justicier masqué - 2015-02-14 18:59
  • À le Justicier:
    Je n'ai pas de jardin mais j'aime paysager mon terrain donc j'ai des fleurs. Je suis certain qu'un bon nombre de ceux qui sont en faveur de ce projet sont aussi adepte de jardins et de fleurs, mais ce que fait miroiter TCP l'emporte sur la raison c'est-à-dire des emplois qui ne seront pas au rendez-vous. On sait très bien que la seule chose qui les motive est la $$$$$ pour eux et leurs actionnaires au détriment des gens, de la faune et de la flore.
    Plusieurs disent que ce port de mer est un éléphant blanc, qu'il ne sert et ne servira à rien sauf pour les bateaux de plaisance ou encore pour la pêche à l'éperlan. Il y avait un très beau projet de cale sèche qui a disparu comme par enchantement qui lui aurait créé quelques centaines d'emplois. Et comme par hasard quelque temps après sa disparition TCP est apparu dans le décor. C'est à se poser des questions.
    Quand vous parlez de ristournes je pense que vous parlez de péréquation. Si c'est ça, vous savez aussi que la péréquation n'est pas un cadeau que le fédéral fait au Québec. 7 provinces sur 10 en retirent de la péréquation. Et ce n'est pas un cadeau qu'il nous fait. Cet argent nous est dû. Il nous en prend assez qu'un retour d'ascenseur est bienvenu.
    @Yoan,
    Une des raisons pourquoi les prix sont moindre c'est à cause de l'exploitation des travailleurs. Ce matin (samedi) à RC, la chronique Protégez-vous parlait des roses pour la St-valentin. Les gens qui travaille pour ces compagnies ont un salaire de $1.00 l'heure et ils travaillent 12 heures par jours. C'est dégueulasse.

    René Lapointe - 2015-02-14 15:55
  • Tout ce que TCP veut c'est un port pour exporter le pétrole brut vers les raffineries d'Europe, de la Côte Est Américaine, le Texas et la Louisiane.
    Rien pour les raffineries du Québec. Et pourquoi selon vous TCP veut-elle tant avoir deux sinon trois terminaux pétroliers. (Un au Québec, Un à St-John NB et possiblement un à Belle-Dune Nb ou à Canso NE)
    Si ce pétrole serait pour les raffineries de l'Est du Canada, TCP n'aurait pas à construire des terminaux pétroliers pour l'exportation.
    Pour ce qui est des réservoirs 12 que TCP veut ériger à Cacouna peu de gens savent que ces réservoirs seront sur les terres agricoles situées à l'Est de l'Avenue du Port et au Nord de la 20. Et le pipeline entre els réservoir et le terminal passerait directement dans les marais salant.
    Pour ce qui est des emplois, 100% des opérations de suivi se feront à partir du centre de commande de TCP en Alberta. Et en cas de déversements, des personnes sur appel (dedicated on-call staff) on est loin des emplois lucratifs

    À la fin de la durée de vie des terminaux, (40 ans) TPC écrit dans ses documents que 4 lignes résumés ainsi : Decommissioning and abandonment activities will comply with applicable federal and provincial regulatory requirements in force at the time.

    Bref aucune garantie que TCP payera pour le démantèlement de ses installations. Ce seront nos enfants et petits enfants qui auront à payer ces coûts (principe de privatisation des profits socialisation des pertes est comme toujours préservé)

    Juste au Québec le tracé passera au travers des sites suivants : the Marais de Gros-Cacouna IBA, the Plaine inondable de Saint-Barthélemy IBA, two natural reserves (Réserve naturelle de l'Archipel-du-Mitan and Réserve naturelle des battures de Saint-Augustin-de-Desmaures), one designated plant habitat (Rivière-des-Mille-Îles), one provincially designated muskrat habitats (Rivière des Prairies), two provincially designated waterfowl gathering areas (Anse du Vieux Moulin and Ilets Dombourg), approximately 197 km of provincially designated white-tailed deer overwintering
    Areas

    Source : Project Description Volume 1 - Regulatory Document Index par TCP

    G.Duquette - 2015-02-14 07:47
  • Je suis d'accord avec le "justicier masqué" quand il dit que personne n'a un pied de patate chez soi. Avez-vous vu l'émission, l'autre soir, dans "Grands Reportages" je crois, qui parlait de la production bovine à travers le monde? Ou comment,à cause de notre surconsommation de viande, on en vient à éradiquer la forêt amazonienne, et à être dépendants de quoi?... Oui, du pétrole.
    Mais tant qu'on ne changera pas nos habitudes de vie, des projets comme ça vont finir par aboutir.
    Ceci étant, ce n'est pas directement de notre faute : comment ça se fait qu'une livre de boeuf venant de l'autre bout de la planète soit moins chère que celle produite localement? Idem pour les fruits et légumes. Consommons local, oui, mais à quel prix?
    Le "coule pas chez nous" je le trouve un peu cheap et égoïste. Je dirais "ne coule nulle part" :)

    Yoann - 2015-02-14 06:45
  • @ M. Lapointe,
    9 mois pour moi, en 1989, pcq c'est tout ce que je voulais!
    Être assoiffé de $$$, j'y serais toujours, je préfère mes jardins bio qui, en plus de me procurer du plaisir, me nourrissent fort bien!
    De plus, je doute fort que ceux qui se prétendent "écolo" aient même un seul pied de patate ché eux...et c'est pourtant le geste qui fait que, multiplié par 6 millions, nous ne serions pas là à parler de pipelines et de pétrole!
    Ralentir sur nos routes serait un excellent début aussi, 40% d'économie entre 90 et 120 km/hre, sé presque 1/2 tank!
    Mais bon, on aime ça du pétrole, on en veux dans notre char mé pas dans notre cour, on aime les ristournes de l'Alberta pour se payer des programmes, que eux-mêmes ne peuvent pas se payer!
    Bon, cétaçé, je me cachalot...à Cacouna!
    P.S. J'étais en Ontario et Manitoba et même à cette époque, on parlait de ce tronçon vers le New-Brunswick mais le "hic" était le Qc, avec la CCQ qui tenait mordicus à avoir des travailleurs du QC. TCPL a pour son dire que ses travailleurs sont spécialisés et expérimentés, ce qui n'est pas le cas au Qc, en terme de gazoducs!

    le justicier masqué - 2015-02-13 21:35
  • @ Mireille:
    Personne ne se dit écolo, c'est seulement les ''pours'' ce projet sale comme vous qui pensent insulter les opposants en disant qu'ils sont écolos. Si on me dit que je suis un écolo, hé je le prend comme un compliment.
    Ensuite le pétrole passe sur le fleuve devant nous. Pensez-vous que nous ne le savons pas? Avez-vous déjà manqué d'essence à la station service? Moi jamais et TCP n'est pas là. Nous sommes largement ravitaillé présentement. Avons-nous besoin de plus de pétroliers sur le fleuve qui transporterait du brut chargé à Cacouna pour qu'il soit raffiné à Lévis ou ailleurs et qui augmenterait énormément les risques de déversements, quand on sait très bien que ce pétrole est destiné à l'étranger quoique vous en pensiez. Mais vous ne voulez pas comprendre que ce pétrole n'est pas pour nous et aussi vous voulez encore moins comprendre qu'il n'y aurait pas d'emplois relié à ce projet créé par TCP. C'EST SEULEMENT POUR LEUR PROFITS À EUX. Est-ce si difficile à comprendre? Il n'y en aura pas de jobs créés en lien avec ce projet. Si vous pensez qu'il y en auraient nommez-moi en JUSTE UNE si la réponse n'est pas gênante comme vous dites. Les seuls emplois créés seraient lors de la phase de construction, donc pour à peine 3 ans.
    Je vous invite à lire le commentaire de ''COMME SI'' et surtout d'y réfléchir. J'en ai moi-même écrit un et je n'ai rien inventé. Je suis allé plus loin que vous , je me suis informé.
    @ justucier masqué:
    Les jobs dont tu parles ne sont pas dans notre coin, mais très loin.
    Je connais des travailleurs qui ont ce genre d'emploi à gros salaire mais ou sont-ils? Et pour combien de temps? Toi ce fut 9 mois.
    Réponse: Baie James, dans l'ouest. Toi tu était ou? (Tu n'es pas obligé de répondre)

    René Lapointe - 2015-02-13 16:35
  • Depuis le temps qu'existe ce port, rien n'y s'est passé depuis 1970.
    L'erreur, c'est de l'avoir construit sachant probablement qu'on ne pourrait jamais rien y faire.
    Je propose donc qu'il soit démoli et que soit redonné à la nature ce lieu idyllique où les citoyens pourront recommencer à y pêcher les éperlans sans emmerdes.
    Entre temps et sans installations comme celles qui devaient s'y trouver, je ne serais pas surpris que nos bélugas continuent à mourir néanmoins même sans terminal méthanier ou pétrolier
    Souhaitons que ce même port qui risque d'être construit plus haut sur le fleuve en un moment donné avec les emplois qui viendront avec, ne continuera pas à mettre en danger la vie de ces mammifères qui, je pense, servent de boucs émissaires à des empêcheurs de tourner en rond qui vivent trop souvent des subventions des autres.

    Objectivité - 2015-02-12 09:07
  • À date, le seul commentaire constructif est celui de "Espoirs retrouvés", qui propose des solutions alternatives pour notre région.
    @Mireille et @on est-tu bien sur le BS : ce n'est pas parce qu'on est dépendants du pétrole contre notre volonté qu'on est obligés d'accepter tout projet qui va encore plus nous couler au fond du trou.
    En France, il y a beaucoup (trop) de nucléaire, et quel est l'argument des défenseurs de l'atome ? "Comment tu ferais pour allumer tes lumières le soir?". Ça ressemble beaucoup à "tu mets bien de l'essence dans ton char"...

    Yoann - 2015-02-12 05:57
  • @ Mireille
    Premièrement je ne passe pas 12 à 14 heures par jour devant mon ordi.
    Deuxièmement, casses-toi pas la tête tu vas l'avoir ma réponse et signer mon nom au complet ne me gêne pas du tout. Je n'ai pas honte de ce que j'écris.
    J'ai un prénom et un nom et tu le connais.

    René Lapointe - 2015-02-11 21:26
  • Ce n'est pas avec des si si si qu'on va avancer et qu'on va pouvoir vivre et travailler dans notre région , tellement de fausseté dans votre commentaire que vous êtes une cause perdu.
    Aucun faux écolo n'a répondu a ma question" comment actuellement votre pétrole est transporter jusqu'à la raffinerie ???
    La réponse est gênante n'est ce pas !!!
    Le syndrome pas dans ma cour viens de nous faire perdre un projet de près d'un milliards .

    Mireille - 2015-02-11 20:40
  • comme si...
    lé bélugas étaient déjà en déclin, bien avant que TCPL ait entendu parlé de Cacouna...
    Juss à voir ce qui se flush dans lé toilettes le matin, tout le poison que nous consommons via le supermarché, le lave-vitre de nos autos, le ti comet dans l'évier, le...le... le...à l'infini mes chers!
    Oui il faut revenir à un Québec circa 1900, religions en moins, au pluriel, et commencer à voir les choses à plus petite échelle, si on ne veut pas de pétrole!
    Ayant travaillé pour TCPL, environ 9 mois en 1989, jamais je n'ai vu autant $$$ dans mes poches...jé vu des soudeurs et des "binding engineers" gagner facilement 5000$/jour, pour ce qui est des "sideboom operators". je ne sais pas!
    TCPL donne 975$ cash, par semaine, non imposable, pour vos dépenses courantes, plus votre paye bien sûr!
    Mais ça, sé pas important, sé juss de l'argent sale, gagné dans le pétrole sale, pour que des gens propres, bien pensant, puissent aller faire le plein le ventre plein...alors, viens pas te plein dre!

    le justicier masqué - 2015-02-11 20:02
  • TransCanada c'est comme le politicien les gros chiffre le beau projet grosse job stable payante, gros kit, taxes, on va toute avoir tout es safe tout es clean, tout le monde vont faire de cash...

    Bullshit

    Une fois élu ou en place whatch out la (*&/"(?/)*_)/*"(*&/


    N importe quoi ce projet - 2015-02-11 19:52
  • -Comme si... le pipeline aurait créé beaucoup d'emplois de qualité...
    Surement que Transcanada aurait engagé n'importe qui et ce, sans formation dans un secteur d'activité pareille!
    -Comme si...on aurait eu beaucoup d'emplois après la construction...
    L'expertise principale ne se trouve pas en région. Outre la main d'oeuvre de chantier tel que camionneurs, opérateurs de pelles et carrière/sablière, le reste serait venu de l'extérieur (pour le quelque peu qui était requis). Et tout ceci, pour un chantier de ±3 ans.
    -Comme si...le seul argument qu'on entend (''Et l'essence que vous mettez dans vos véhicules vient d'ou les écolos?'') était valable...
    L'essence transporté par pipeline n'aurait pas diminué le prix à la pompe selon les études (et transcanada n'a jamais indiqué que se serait le cas). D'autant plus que le pétrole transporté a pour but de facilité son exportation d'un coté comme de l'autre du pays, sans plus.
    -Comme si...les pipelines étaient plus sur que n'importe quelle autre moyen de transport...
    Le problème c'est pas uniquement la sécurité du pipeline mais surtout la quantité de pétrole qui se libérera si un problème survenait (régions sismiques, une fuite ou un dysfonctionnement des valves de sécurité, etc.)
    -Comme si...Lévis, entre autre, accueillait vraiment transcanada à bras ouvert et que tout le monde était pour...
    Prenez le temps de faire vos recherches (dans des articles antérieurs par exemple)... la majorité de la population avait signifié son désaccord, tout comme St-augustin-de-desmaures.
    -Comme si...il n'y avait qu'une poignée d'écolo qui était contre...
    N'y a-t-il pas eu une pétition de remise au gouvernement qui regroupait des milliers de noms de partout au pays qui signifiait leurs désaccords/craintes face à ce projet?
    -Comme si...Transcanada avait toujours été transparent...
    Plusieurs municipalités n'arrivaient même pas à avoir de réponses à leurs questions/interrogations ou même, simplement une copie des documents en français.
    -Comme si...Il n'y avait que maintenant qui compte, sans tenir compte des générations futures et du prix actuel du pétrole...
    On a déjà des dizaines de sites miniers abandonnés qui sont contaminés et pour lesquels on paie de notre propre poche pour nettoyer...A-t-on besoin d'en nettoyer encore plus à nos frais?
    -Comme si... plusieurs municipalités avaient adapté leurs réglementations concernant les taxes, frais de dédommagement, assurances requises et plans d’urgence, etc. pour rien...
    Tout ca parce que transcanada n'exprimait pas clairement ses engagements et ses intentions comme il se doit.

    -Comme si...Les taxes que ça auraient apportés auraient fait diminuer vos propres compte de taxes...
    C'est comme le prix des aliments. Ils les montaient parce que le gaz montait. Mais quand le gaz a tombé sous le dollar, ils ont quand même continué de les monter...

    -Comme si...

    Comme si... - 2015-02-11 19:36
  • Enfin une bonne nouvelle.
    Yahoooooooooooooooo


    Bye bye Trans - 2015-02-11 18:48
  • Une belle victoire pour les gens qui se tiennent debout et qui refusent de vendre leur âme à une compagnie pétrolière ........ commet peut-on vouloir mettre en péril une espèce vivante au profit de grosses dividendes pour les magnats du pétrole canadien? Hum l'évolution de l'esprit n'est pas donné à tout le monde!

    Impensale - 2015-02-11 18:36
  • vive les B.S.qui ne veule pas travailler et les chomeurs qui ne veule pas travailler a l`année.c`est eux qui sont les plus heureux de ca.

    travaillant. - 2015-02-11 17:51
  • Taxes perdu taxe gagner peu importe le projet etais loin d etre fait il avait quoi 5% des étapes de faite? Bref c'est mort et c'est pas demain qu'il vont aller ailleur et que ca va se faire.

    Un autre projet abandonner pour le port de cacouna, donc le prochain projet du port de mer de Cacouna partez pas en peur c'est pas faite, loin de la...


    On se calme - 2015-02-11 17:22
  • Plus de 40% des citoyens tirent leurs eaux potables du Fleuve Saint Laurent. Il est temps que les
    citoyens du Québec se reaproprient leur fleuve. Depuis plusieurs années maintenant les municipalités riveraines et bassin versant du St-Laurent travaillent en collaboration afin de protéger la bande riveraine et l'eau du fleuve. Nos enfants seront heureux l'action prise par beaucoup d'entre nous afin d'empêcher TransCanada de détruire notre fleuve. Reste maintenant nos terre et rivière. Tenons nous nous gagnerons COULE PAS CHEZ NOUS

    MarcelLemieux - 2015-02-11 16:58
  • @ René Lapointe , toujours aussi démagogue mon René. Dit nous dont comment le pétrole que tu utilises se rend a nos raffineries actuellement ?
    Ce pourrait il que ce soit par pétrolier directement d'´outre mer et que ces pétroliers passe présentement en face de cacouna ? Oups il ne faut pas en parler c'est vrai

    Mireille - 2015-02-11 16:57
  • À Jen,
    Hé ben oui, les écolos de partout dans la Province sont les grands coupables de la baisse du pétrole qui est rendu à 52.00/barils. C'est aussi la faute des écolos de la province si les pays producteurs continue à vendre leur pétrole, ce qui vous permet aussi à vous pas seulement les écolos de ''TANKER'' à $1.06 mais ça vous n'en parlez pas.

    @ On est tu biens sur le BS, Marc et tous ceux qui ont des problèmes avec l'essence. Expliquez-nous votre point de vue svp.

    René Lapointe - 2015-02-11 16:28
  • A next
    Cacouna n'a rien perdu vraiment ???
    6,5 millions en taxes à chaque année en plus des emplois et des sous traitant , vous compter comme un comptable Greque

    6,5 millions en taxes perdu - 2015-02-11 16:22
  • @Loupérivoise et tous les autres anonymes que ce projet sale et dangereux interpelle.
    1) Jamais il n'y aurait eu de ''jobs'' dans notre région par rapport à ce projet (si ce n'est que pour la phase de construction ça veux dire maximum 3 ans).
    2) Ça, c'est pour les anonymes entr'autre Loupérivoise qui croient que le projet n'est pas dangereux pour notre environnement. Essayez si ça vous est possible de lire jusqu'au bout ce qui suit.
    1:Le bateau qui a coulé le 26 dec.2014 au port de Trois_Rivières laisse toujours échapper du diésel sous la glace. DE LA GLACE IL Y EN A À LA LONGUEUR DU ST-LAURENT.
    2 :Dans un document batisé ''Liste des cas de pollution'' Transport Canada recense tous les déversements causés UNIQUEMENT par des NAVIRES dans le ST-Laurent et entre février 2002 et 2012 il y a eu 334 déversements. Et ceci sans compter les déversements d'autres origines, comme celui de Longueuil (28000 litres de diésel dans le fleuve).
    De ces déversements
    65% proviennent de navires commerciaux, 23% de bateaux de plaisance ou de croisières et 12% de bateaux de pêche.
    La déclaration de la quantité déversée appartient essentiellement au pollueur lui-même donc au responsable de l'accident. Pensez-vous qu'ils disent la vérité?
    À Longueuil seulement au cours des 7 derniers mois il y a eu 4 déversements dans le fleuve.
    Voici ce qui n'est pas une statistique:
    43% des Québécois y tirent leur eau potable,
    C'est plus de 20 % des réserves mondiales d'eau douce,
    C'est plus de 500 sites naturels protégés.
    À tous les anonymes que ça concerne, ce n'est pas seulement Cacouna qui est concerné.
    Tout ceci n'est pas seulement pour Loupérivoise mais bien pour tous ceux qui n'ont pas encore compris.

    René Lapointe - 2015-02-11 16:08
  • Cacouna n'as rien perdu les grand perdant c'est TransCanada c'est eux les perdant et partout ou il pense vouloir aller il seront aussi les perdant. Cacouna 1 TransCanada 0

    Next - 2015-02-11 15:27
  • 730 000 postes sont à combler au Québec, on parle d'une pénurie de main d'oeuvre monstre. Même ici, plusieurs entreprises de nos régions sont en recherche constante de main d'oeuvre, dans divers secteurs d'activité. Certains employeurs n'ont d'autres choix que de se tourner vers des travailleurs à l'étranger, ne trouvant pas preneurs ici. Le secteur du pétrole est si attirant pour les travailleurs, croyez-vous? Plus intéressant que les milliers d'emplois déjà disponibles? Je ne crois pas que les familles se seraient précipitées à Cacouna pour s'y établir, avec comme voisin cet épouvantable port pétrolier. Juste les plans des installations donnaient la chair de poule... J'habitais moi-même à Cacouna jusqu'à l'an dernier. Ma famille et moi avons quitté ce magnifique endroit compte tenu de l'intérêt de la municipalité à recevoir le projet de TransCanada. Avant qu'il ne soit trop tard... Les emplois chez TransCanada sont de la poudre aux yeux qui a bien fonctionné pour certains d'entre vous, mais cette poudre n'a aucune consistance. Cet argument est nul et non avenu.
    Cacouna est un lieu de villégiature qui a perdu de vue son identité et ses beautés. Kamouraska et Notre-Dame-du-Portage ne verraient jamais d'un bon oeil un projet industriel et polluant, Cacouna devrait se souvenir de qui il est et redévelopper ses intérêts touristiques. Le site de Gros-Cacouna est plein de promesses pour les villégiateurs du monde entier, à l'année longue. Partout sur la planète, des gens ont signé les pétitions contre le projet de TransCanada. Faire des efforts pour protéger un territoire aussi précieux, redonnerait une image positive à Cacouna, à toute la province, ce qui contribuerait à attirer encore plus de visiteurs chez nous. À Cacouna, où sont les restaurants pittoresques, les gîtes douillets, les sites de camping avec services et activités, des tipis où dormir en hommage au peuple Malécites, les charmants petits cafés, les boutiques de souvenirs, les guides interprètes, pourquoi pas un musée dédié aux bélugas? Cacouna peut développer davantage des installations de sentiers pédestres, de sites d'observation de la faune, comme au Bic, comme à Tadoussac etc. Aucunement besoin de visions industrielles, bruyantes, sales, dommageables à court, moyen et long terme ! Avez-vous des problèmes de la vue? Regardez autour de vous comme c'est majestueux et merveilleux à Cacouna ! J'ai beaucoup de peine de constater que des gens sont d'accord pour tout détruire, j'ai du mal à comprendre le but et l'intérêt de saccager. En tout cas, je fais partie de ceux et celles qui se réjouissent du changement de cap qui se prépare, qui se réjouissent de voir les populations de tous âges et de toutes classes se manifester en défaveur de projets comme celui de TransCanada, qui se rendent compte que le développement de la société ne doit pas passer par la destruction de la planète, bien au contraire. Restons positif et actif dans la sauvegarde de la Terre, pour l'avenir des générations futures. Bisous à mes 3 enfants...

    Espoirs retrouvés - 2015-02-11 14:31
  • Il est certain que pour une région éloignée, pauvre à l'extrême et dévitalisée comme Rivière-du-Loup, ce n'est pas une bonne nouvelle. Bonne chance la prochaine fois!

    Un ami de Daniel - 2015-02-11 14:20
  • A Yoan
    Dis nous don d'où provient ton essence pour ta voiture et comment le pétrole se rend actuellement a la raffineries pour te permettre de te déplacer ?

    On est tu biens sur le BS - 2015-02-11 14:11
  • LE projet n'étais qu'au début alors il restait énormément de travail a faire alors on a rien perdu, on peux pas avoir perdu des emploies qu'on a jamais eu. Souriez la vie es belle.

    Respirez - 2015-02-11 13:41
  • Avis à tous les anti-écolos qui chiâlent d'avoir "perdu" le projet TC: s'il n'y avait pas des écolos pour tirer la sonnette d'alarme de temps en temps, vous n'auriez déjà plus rien à manger ni à boire.
    Je ne parle pas des "granos" extrémistes qui disent que manger un oeuf c'est comme manger un enfant, mais des gens intelligents et responsables, comme beaucoup de ceux qui sont contre ce projet, et grâce à qui il n'aboutit pas.

    Yoann - 2015-02-11 13:30
  • J'aimerais que nos opposants professionnel nous dises où ils prennent leur pétrole pour faire avancer leur véhicules ?

    Marc - 2015-02-11 13:28
  • Il n'y a rien à faire avec ce port de rien, détruisez-le. Bravo aux gens de Lévis ou du Nouveau-Brunswick qui bénéficieront de ces énormes investissements. Regardons plutôt passer les pétroliers qui arrivent des pays arabes à l'autre bout du monde. SVP, stoppez toutes les croisières aux baleines et aux bélugas (qui ne rapportent pratiquement rien en jobs), continuons à téter les gouvernements pour recevoir nos chèques, montez encore plus nos impôts..... SVP, soyons BS-tlaurent, fermons nos gueules, et comme dit si bien Christian Bégin, mangeons de la m...!|

    Dévitalisé - 2015-02-11 13:10
  • après lac-Mégantic faudrait pu que le pétrole soit transporter part train.

    un pétrolier trop dangereux pour les baleines.

    part camion trop dangereux de faire des accidents avec des voiture.

    part pipeline trop dangereux pour l'environnement.

    des éoliennes pour l'électricité pollution visuel.

    êtes vous prêt a revenir dans les année 1400 pas sur de sa moi...

    écoeurer - 2015-02-11 13:10
  • Bravo les écolos...
    Vous avez gagné....
    Les travailleurs ont perdus encore une fois
    Dire que le bas st laurent est une région riche..qui peu se permette de refuser encore une fois des emploies...et des investissements privés....

    Jen - 2015-02-11 12:50
  • Excellente nouvelle! Maintenant, concentrons nos énergies pour bloquer le pipeline dans notre région .

    Marcel Lemieux - 2015-02-11 12:22
  • Anyway le prix du pétrole es rendu si bas, et les prédiction ne sont pas a la hause du barils d'ici peu, il faut que le barril du pétrole soit haut pour qu'un tel projet soit rentable. Alors ce n'est pas 100% a cause des environementaux ou bien de ceux qui chiale que le projet et abandonner ou de simplement les baleines.

    Regarder le projet de cale séche il etais des plus sérieux beaucoup de travail de fait et il on été blocker a cause de fonctionaires imbéciles.

    Il veulent Lévis c'est pas faite avant que tout sont faite accepter signer, que tout les municipalité soit 100% d'Accord pour les droit de passage on es encore loin du compte.

    Keep dreaming,...

    Planète des singes - 2015-02-11 11:13
  • c est la region qui est en voie d extinction mais on sauve 10 baleine.pour les harceler avec les touristes.

    y.l - 2015-02-11 11:09
  • Bravo! on passe notre tour pour se faire exploiter?????
    YES!!!!

    PL - 2015-02-11 11:04
  • @ Ratchet;
    je vous félicite, vous êtes le seul qui avez pu aligner une dizaine de mots sans faire de fautes,
    les autres, la petite école a fermé bien avant l'arrivée de TCPL!

    le justicier masqué - 2015-02-11 10:54
  • Cacouna et pohénégamook son pareille plein d'opportunité d'avoir des emplois mais tout est rejeter

    écoeurer en CR*** du niaisage - 2015-02-11 10:54
  • Bravo les écolo au lieux d'Avoir des millions en retomber et la création d'emplois on ce retrouve avec rien BRAVO et ces même gens pleure parce-que le gouvernement coupe les subventions

    écoeurer calisss - 2015-02-11 10:49
  • C'est ça le brut à le droit de monter à Levis pour ce faire raffiner et il n'aurais pas le droit de descendre pour aller à Cacouna. Bravo belle explication.

    mike - 2015-02-11 10:06
  • Completement incroyable, perdre des investissements d'un tel envergure, notre region aurait bien eu besoin de ces projets. Le petrole se promene sur tous les cours d'eau du monde et tres peu de catastrophes sont repertoriees. Megantic n 'arrive pas tous les jours et Dieu merci. Continuons de refuser tout projets novateurs et toutes nos petites municipalites fermeront c'est sur. A vouloir sauver le travail de nos ecologistes, c'est tout notre monde qui attendent pour travailler. Une reflexion s' impose.

    Louperivoise - 2015-02-11 09:51
  • Bien oui, si TC choisit Lévis, les pétroliers s'enfonceront encore plus loin dans le fleuve, où il est encore plus étroit. Le pétrole passera pareillement devant Cacouna... sauf que ce sont les gens de Lévis qui profiteront des redeances et des emplois...

    PX - 2015-02-11 09:37
  • La gang qui pleurais contre ce projet et contre bien d'autre aussi qui n'ont jamais travaille de leur vie et reçu leur chèque direct dans le comte de banque, seront certainement content de la décision.Continué a prendre du Viagra et surtout pas de pilule anticonceptionnelle pour continué une génération comme la vôtre. Dans 30 ans plus de travailleur ce seras une génération de BS comme vous voulez.

    ti loup - 2015-02-11 09:37
  • Il y avait enfin une possibilité de rentabiliser ce magnifique port mais la on doit se dire oublions ce port , il y a des baleines,aussi bien le détruire .

    Ratchet - 2015-02-11 09:35
  • Quel perte pour la région il ne faut pas oublier qu'il aurait eu des retombés énormes en argent dans toutes les paroisses ou qu'il aurait passé.
    Très dommage.


    au prochain rêve - 2015-02-11 09:34
  • Bonne affaire qu'il ait écouler leur pétrole le plus sale et poluant du monde ailleur, anyway meme ailleur il vont avoir de la misère a faire passer ca. Le plus beau projet que cacouna a manquer c'étais la cale sèche.

    Résident de Cacouna - 2015-02-11 09:33
  • À qui profite le commerce du pétrole? Demandez-le aux résidents de Lac-Mégantic. Et si leurs morts pouvaient parler!

    Pour quelques dollars de plus - 2015-02-11 09:24
  • Quelle erreurs toute ces job a bon salaire perdu a cause de baleine , laché pas mes champions ,le bas st-laurent va devenir une region fantôme.

    bill - 2015-02-11 09:03
  • Si c'est pas bon de sortir du pétrole par le fleuve , ce n'est pas bon dans importer des pays arable via des pétroliers , donc interdisons l'importation de pétrole par bateau et fermons les 2 raffineries du Québec . De toute façon il semble que les québécois n'ont pas besoin d'essence ils vivent d'amour et d'eau fraîche ....

    Pas dans ma cour car c'est mieux chez le voisin - 2015-02-11 08:53
  • Comme les bélugas sont en voie d'extinction j'espère que les croisières aux baleines seront interdite, car si un pétrolier les aurait dérangé imaginer les centaines de sorti des bateaux d'excursion . Nos amis écolo devront être cohérent et exiger la fin de cette activité pour le bien des bélugas

    Béluga - 2015-02-11 08:50
  • Les granoles incohérente ont gagné , cacouna viens de perdre un projet qui lui aurait rapporter 7 millions en taxes à chaque année . Ce sont les même granoles qui vont manifester pour avoir des subventions pour les villages dévitalisés et ce sont eux qui bloque tous les projets, incroyable !!

    Anti granole - 2015-02-11 08:46