Publicité

15 décembre 2014 - 06:19

Coupures en science: volte-face de Québec

Nicolas Ouellet

Par Nicolas Ouellet, journaliste

Twitter Nicolas Ouellet

Rivière-du-Loup - Le milieu scientifique québécois respire mieux. Dimanche après-midi, le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, a fait marche arrière et a annoncé qu'il ne retirait finalement pas l'appui financier aux organismes de soutien à la culture scientifique.

Vendredi, on apprenait dans le Journal de Québec et Le Devoir que Québec entendait cesser de subventionner les Publications BLD, derrière les magazines scientifiques Les Explorateurs, Les Débrouillards et Curium ainsi que l'Agence Science-Presse, agence de presse scientifique francophone et le programme Expo-Sciences, notamment.

La décision avait soulevé un tollé de protestations et une vague de mobilisation sur les réseaux sociaux. Les organismes de culture scientifique préparaient leur stratégie de mobilisation pour dénoncer ces coupures lorsque la nouvelle de la volte-face du ministre Daoust est survenue dimanche après-midi.

L'éditeur des Publications BLD, Félix Maltais, indique que la décision lui avait été communiquée au téléphone par un fonctionnaire du ministère et que tous les organismes de culture scientifique passaient à la guillotine. Il se réjouit évidemment de la nouvelle tournure des événements. « Cette décision n'avait aucun sens. Je remercie le ministre Daoust d'avoir réalisé rapidement que cette décision était une erreur grave et de l'avoir corrigée très rapidement, Je pense que ça prend du courage pour revenir sur la décision de ses hauts fonctionnaires ».

Québec entend rencontrer au cours des prochains jours les acteurs du milieu scientifique afin de revoir les scénarios de financement pour 2015-2016.

Parmi les programmes initialement touchés, on retrouvait les Expo-sciences, les Défis technologiques, le Club des Débrouillards et Les Innovateurs à l'école, offerts par le Réseau CDLS-CLS.

Roland Grand'Maison, directeur général du Réseau CDLS-CLS, s'est lui aussi dit heureux de cette annonce du ministère. « Le Réseau CDLS-CLS est confiant de convaincre le ministère du rôle capital que le gouvernement doit jouer envers les organismes qui œuvrent dans le milieu de la culture scientifique. Nous serons des acteurs positifs dans l'élaboration des scénarios de financement pour 2015-2016. Les événements des derniers jours ne font que renforcer notre désir d'offrir et de diffuser des produits et des programmes qui visent les jeunes, la relève scientifique et la promotion des carrières scientifiques. »

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article