Publicité

10 mai 2014 - 14:54 | Mis à jour : 15:45

700 kilomètres pour freiner les projets pétroliers

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 15

Cacouna -  La Marche des Peuples pour la Terre Mère de 700 km entre Cacouna et Kanesatake s’est mise en branle le samedi 10 mai dernier à 13 h, dans le cadre de la Journée nationale d'action pour le climat. Avec cet événement, les manifestants de diverses organisations environnementales souhaitent exprimer leur opposition aux projets d’oléoducs et à l’exploitation des hydrocarbures.

Pendant 34 jours, les marcheurs franchiront 700 km afin de freiner les projets d’Enbridge et de TransCanada. Selon eux, ces activités d’extraction et de transport du pétrole sont une menace pour la sécurité, l’environnement et le bien-être des communautés, le fleuve Saint-Laurent et pour le climat.

Une centaine de personnes s’étaient déplacées afin d’assister à la conférence de presse en avant-midi. Une majorité de citoyens de la région du Bas-Saint-Laurent était présents, accompagnés de quelques membres de communautés autochtones, et de militants de la région de Montréal.

« On s’attendait à recevoir environ 60 personnes à Cacouna. Il y a 21 personnes inscrites pour faire les 700  kilomètres au complet, mais plusieurs se greffent à notre marche et partent selon les villes qu’on va visiter » explique Alyssa Symons-Bélanger, de la Marche des Peuples pour la Terre Mère.

Pour Mikaël Rioux, qui marchera de Cacouna à Kanesatake, il faut parler de tous les dommages collatéraux reliés à ce type de projet. « Le projet de port pétrolier de TransCanada à Cacouna, représente un risque majeur pour la survie des bélugas du St-Laurent, déjà grandement fragilisée » a-t-il exprimé.

Par la même occasion, les groupes citoyens STOP oléoduc effectueront le lancement de la campagne de sensibilisation « Coule pas chez nous ! » dans trois villes simultanément, soit à Cacouna, à Québec et à Montréal.

Cette organisation rappelle que selon l'Institut Pembina, l'oléoduc Énergie Est dégagerait autant de gaz à effet de serre que 7 millions de véhicules. L'oléoduc produirait l'équivalent de 32 millions de tonnes de dioxyde de carbone par année, soit plus que le total des émissions du secteur du transport routier au Québec en 2010.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

15 réactionsCommentaire(s)

  • ALERTE -- ALERTE

    Projet de l'oléoduc Énergie Est . Volume 2. Mars 2014
    Rubrique 1 . Québec
    Introduction 1.8.5

    Confirmation écrite par TransCanada dans son projet proposé.

    # Le parc de réservoirs de stockage à Cacouna, les teneurs en polluants atmosphériques devraient être plus élevées. #

    Gerard Michaud Cacouna - 2014-05-23 08:37

  • Le jour approche où nos enfants et nos petits enfants nous demanderons ce que vous avez fait pour protéger leur environnement? Il y aura deux réponses possibles: ceux qui ont choisit de rien faire et ceux qui ont tenté de faire changer les choses. C'est maintenant à vous de choisir ce que vous leur répondrez.

    Aom - 2014-05-13 22:45
  • @Constesta-terre
    Si jamais le coeur vous en dit,allez vous promener vers la Baie James; après avoir constater
    les dégâts irréparables suite à l'harnachement des plus belle rivières au monde on s'en reparlera. Aucuns projets énergétiques d'ampleur ne peut-être considérés comme du développement durable. Le mythe d'énergie propre des barrages du Nord est faux au plaisir de vous déplaire. Aller constater avant de dire n'importe quoi. Si les résident de la Baie James auraient eux autant de poids médiatique que les petits écolos snobs du sud cela N'AURAIS JAMAIS été possible. Les terres ancestrales de nos ancêtres autochtones ont été échangées pour des ski doo et de la bière.

    Marcel Lemieux - 2014-05-13 05:43
  • @Gerard Michaud @citoyen aux aguets:

    J'ai participé à la marche hier. S'il est vrai que seul un noyau restreint de marcheur (environ 20) va parcourir les 700 km prévus, ils seront accompagnés à chaque étape par d'autres marcheurs. Hier, nous étions prés de 80 à le faire.

    J'ai 47 ans. Je faisais partie du lot accompagné de mon fils de 13 ans. Je tenais à accompagner ces soi-disant « hippies » pour cette première étape parce que je suis préoccupé par l'avenir que nous réservons à nos enfants et à nos descendants si nous persistons à entretenir notre dépendance au pétrole. Nous avons au Québec le potentiel d'être à l'avant-garde du développement des énergies renouvelable en raison notamment de notre potentiel hydro-électrique et éolien. Et que faisons-nous ? Nous investissons dans le pétrole au risque de spolier nos terres agricoles, de polluer nos cours d'eau, de polluer l'air qu'on respire et de détruire toute la biodiversité que renferme notre Fleuve aux grandEst-ce vraiment ce que nous voulons léguer à nos enfants ?

    Contesta-Terre - 2014-05-11 20:25
  • S'il-vous-plait, informez-vous à de multiples médias.Tapez déversements et fuites 2014 sur Google avec votre clavier.Vous aurez l'historiques de ce qui nous attend si rien n'est fait.Les bélugas sont des mammifères, comme nous.
    Merci gang, de marcher pour nous tous!


    Linda - 2014-05-11 18:52
  • Combien de gaz à effet de serre les escortes motorisées pour cette marche de 700 km produiront-elles?

    Robert - 2014-05-11 16:17
  • Et comment on fait pour rejoindre cette marche à Québec ? Il n'y a pas d'itinéraire

    Rémi - 2014-05-11 10:24
  • @ citoyen aux aguets:
    je suis d'accord avec vous sur toute la ligne...sauf que cette ligne est mince, très mince!
    Quel différence entre un illuminé(élu miné dans sa crédibilité)qui perçoit des enveloppes de $$$ pour ses élections clés en main de la part d'un lobbyiste(non inscrit celà va de soi) à la solde d'une firme d'ingénieur et un activiste révolutionnaire qui perçoit de l'assurance-emploi...
    La différence est, que lui, il s'est qualifié pour!

    Mossieu chose BPR - 2014-05-11 10:01
  • Qu'ils restent donc dans leurs tribu ces 21 déconnectés

    GL - 2014-05-11 09:49
  • ce seront les meme marcheur qui iront dans la rue pour réclamer plus de programe sociaux, moins de coupu dans les programmes sociaux. Mais pour payer ces programmes sociaux il faut de l'argent et pour avoir de l'argent ils faut des gens au travail et pour avoir des gens au travail ils faut développer. Nous avons besoin de cette oléoduc pour l'emploi et le développement que celui-ci apportera, en plus des taxes qui seront payer au municipalité et qui sait peut etre qu'une industrie petrochimique pourra s'installer dans la région, gardon toutes les porte ouverte. Il y a deja un port pétrolier a Lévis en face du vieux Québec et personne n'est mort de ca et le vieux Québec est toujours aussi attractif.

    David - 2014-05-11 09:32

  • Une société malade ?

    Le jaunisme des jaloux se traduit par lapidation des organisateurs et l'absence de jugement d'une évaluation sociale équitable dans l'état actuel du déroulement des activités sur l'information réelle.

    onésime - 2014-05-11 09:21

  • Succès de la marche

    Bravo aux organisateurs et félicitations aux marcheurs

    Un sujet d'actualité pour toute la population de Cacouna

    Sécurité sociale
    Santé
    Protection de l'environnement
    Sauvegarde du paysage naturel
    Circuit patrimonial

    Gerard Michaud Cacouna - 2014-05-11 08:32
  • Grosse gang! 21 personnes.... toute une mobilisation! L'important est que Mikael Rioux ait toute la visibilité que son égo demande!Égo tellement fort que lorsque interrogé par sur les ondes de CIEL-FM il y a deux semaines,il a répondu à une question de l'animateur Daniel St Pierre concernant ce projet que ceux qui ne comprennent rien à leur démarche de contestations sont des imbéciles! Je crois que nous sommes plusieurs à être des imbéciles et 21 personnes qui possèdent la vérité. Je crois que l'ensemble des citoyens dans leur sagesse regardent ce qui se passe et attendent le résultat des données scientifiques et des recommandations basées sur des faits et non sur de l'émotivité et du flattage du JE!. En attendant ces résultats, j'espère que Mikael Rioux dans sa prochaine déclaration au chômage informera l'état qu'il n'est pas disponible pour l'emploi pour le prochain mois et en même temps qu'il les informe qu'il reviendra faire ses timbres à Trois Pistoles durant l'été pour un nombre de semaines minimum le rendant admissible avant de retourner passer son hiver à Montréal rejoindre ses amis révolutionnaires et profiter des largesses de ce magnifique programme de l'assurance emploi.

    citoyen aux aguets - 2014-05-11 07:05
  • Je viens de croiser les marcheurs et je peux vous dire que la très très grande majorité des gens étaient des hippys de Montréal vie d'amour et d'eau fraîche , je n'ai pas vue de gens qui doivent travailler pour faire vivre leur famille

    Marc - 2014-05-10 17:51

  • Succès de ce nouveau continu social

    Bravo aux organisateurs et participants

    tiboute rendu au boute - 2014-05-10 17:34