Publicité
29 novembre 2013 - 06:31

Concertation pour la formation à distance

Toutes les réactions 1

Rivière-du-Loup – Le 26 novembre, le projet FADIO ou formation à distance interordres a été annoncé simultanément en vidéoconférence à Rivière-du-Loup, Gaspé, Matane et Rimouski.

Ce projet regroupe des institutions de formation sur tout le territoire du Bas-Saint-Laurent, de la  Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine afin de répondre au défi de l'accessibilité à la formation posé par la faible densité démographique de ces vastes régions.

Selon le recteur de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Jean-Pierre Ouellet, la concertation des différents milieux en matière de formation à distance et la mise en commun des ressources et des compétences permettra d'accélérer la cadence dans l'évolution de la formation à distance nécessaire au développement socio-économique des régions.

Diane Vallières d'Emploi Québec à Rimouski, partenaire du projet, affirme qu’on pourrait ainsi offrir des solutions face au défi de recrutement que vivra le marché du travail. Mme Vallières expose que près de 30 000 postes seront à combler sur ces territoires d'ici 2016 en prévision de départs à la retraite. Elle ajoute que le projet aidera à la rétention de la population en permettant à plus de jeunes d'étudier dans leur milieu.

Le projet touche tant les formations complètes que les options complémentaires aux programmes et la formation continue en permettant la survie de plus petites institutions. Les méthodes de formation, passant de la vidéoconférence à la plateforme interactive jusqu'au forum, sont retenues en fonction de la réalité de la clientèle et du contenu des cours.

Sept commissions scolaires dont celles de Kamouraska-Rivière-du-Loup et du Fleuve-et-des-Lacs, cinq cégeps dont celui de Rivière-du-Loup, deux instituts et l'UQAR participent au projet FADIO qui est déjà en marche. Actuellement, les institutions procèdent entre autres à l'analyse des programmes à développer.

À Rivière-du-Loup, lors de la conférence de presse qui se déroulait à la salle de télé-enseignement du Cégep, étaient présents Bernard D'Amours, directeur général de la Commission Scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, Suzie Brisson, coordonnatrice au service des communications du Cégep de Rivière-du-Loup, Claude Roy, directeur général du Cégep, Michel Gendron du comité de mise en œuvre à l'UQAR, Marie-Claude Deschênes, directrice d es études au Cégep de La Pocatière, Martin Bérubé, de la communauté de pratique du Cégep de La Pocatière et Yvan Tardif, directeur général de la Commission Scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Effectivement, la formation à distance permet de palier aux problèmes de transport par exemple diminuant ainsi les coûts de formation. Découvrez aussi http://www.webalim.fr ,la formation à distance en agroalimentaire accessible depuis n'importe où

    foad - 2013-12-08 14:07