Publicité

Chronique cinéma, par

20 novembre 2020 - 13:46

Laisse-le partir : quelles seraient vos limites?

Laisse-le partir : quelles seraient vos limites?

 

Un riche mélange de western, de drame et de suspense…  Un Kevin Costner touchant, une Diane Lane déterminée… Une famille au grand cœur, une autre épouvantablement cruelle... C’est dans cet univers que nous plongeons, parsemé de musique country, de chevaux et d’amour.

 

Laisse-le partir (Let Him Go) raconte l’histoire de la famille Blackledge dans les années 1960. Après la mort de leur fils James, c’est à contrecoeur que George (un shérif à la retraite) et Margaret doivent accepter le départ de leur petit-fils et de sa mère, qui habitaient jusqu’alors avec eux. Cette dernière, Lorna, se remarie avec Donnie Weboy, en ignorant malheureusement tout de ses antécédents familiaux… Fort est à parier qu’il s’agit d’un mariage précipité afin d’offrir une figure parternelle à son fils, car l’union de ces deux époux n’en est pas une d’amour… En effet, peu de temps après, Margaret découvre avec horreur le traitement que subissent en pleine rue Jimmy et sa mère, battus par le nouveau conjoint.

Dévastée, outrée, il n’est pas question qu’elle laisse son petit-fils entre les mains d’un homme empreint d’une telle violence. Même si la nouvelle famille recomposée quitte le Montana pour le Dakota du Nord, aucune destination n’empêchera Margaret de poursuivre sa quête. Est-ce que l’horrible famille Weboy aura raison sur cette grand-mère plus que dévouée?

Pour lire la suite, c'est ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: