Publicité

Chronique cinéma, par

30 janvier 2020 - 14:38

1917, un vibrant hommage à nos héros

1917, un vibrant hommage à nos héros

Le réalisateur des deux derniers James Bond de 2012 (Skyfall) et 2015 (Spectre), Sam Mendes, rend un magnifique hommage aux combattants de la Première Guerre mondiale d’une manière à la fois spectaculaire et touchante.

Inspiré des récits de son grand-père Alfred H. Mendes, l’excellent Sam Mendes nous livre un long métrage qui laissera sa trace en chacun de nous. L’action se déroule le 6 avril 1917, en plein cœur d'une guerre meurtrière. Deux soldats, Schofield et Blake, se voient confier une tâche primordiale afin de sauver la vie de 1 600 soldats britanniques. En effet, ces derniers se dirigent tout droit, sans savoir, dans un guet-apens organisé par l’armée allemande. Le lourd poids de cette mission suicide sur leurs épaules, ils devront affronter barbelés, tranchées boueuses et pièges mortels afin d’avertir leurs pairs de cette attaque planifiée. Ils doivent absolument réussir, au prix de leur propre sang, afin d’empêcher l’exécution de ce massacre.

Habilement filmé en plan séquence, on a l'impression de faire partie nous aussi de l'aventure. Une vraie course contre la montre, on en vient nous aussi à être à bout de souffle et de force. L'ambiance est lourde, empreinte d'une grande noirceur et la peur de la mort est omniprésente. Des paysages tout autant grandiose que désolants. Solitude, angoisse, tristesse, souffrance, désarroi, l'émotion est au coeur de chaque séquence. Chaque fois que nos héros passent au travers d'une épreuve, quelque chose de plus terrible encore les attends... la mort est partout. Vont-ils se rendre jusqu'au bout?

Pour lire la suite, c'est ici

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: