Publicité

Chronique cinéma, par

16 octobre 2019 - 14:41

Famille Addams: Une famille pas comme les autres!

Certains d’entre nous se souviendront de cette famille hors-norme aux allures gothiques des années 90; nous les retrouvons ici dans une version animée réalisée par Conrad Vernon (Shrek 2, Madagascar 3) et Greg Tiernan (Saucisse Party), de même qu'avec les voix de Ludivine Reding (Mercredi Adams), Hubert Lenoir (Pugsley Addams) ainsi que Saskia Thuot (Margaux). Comédie horrifique, ambiance macabre, personnages tordus et singuliers… c’est ce qui vous attend dans cette nouvelle version de la Famille Addams.
 
Chez les Addams, rien ne se passe comme chez monsieur et madame Tout-le-monde; tout prend des proportions à la fois comique et grotesque. Comment cela pourrait-il en être autrement, alors que le majordome, un as de la musique, ressemble à s’y méprendre à Frankenstein, que le serviteur est une main (!!!) et que Socrate, l’animal domestique de Mercredi, est une pieuvre? Ajoutons à tout cela une célébration à venir, en l'honneur du fils cadet, Pugsley, qui doit réussir le rite familial, la « Mazurka », pour être digne d'être un vrai « Addams » mais qui est bien angoissé car il ne maîtrise pas du tout le sabre; une jeune adolescente en pleine crise d'identité et une designer qui reconstruit une ville entière dans l'ultime but de devenir millionnaire... Cette dernière, Margaux, a malheureusement fait l'erreur monumentale de recréer la ville nommée « Assimilation », au New Jersey, où tout le monde doit être parfait, où tout le monde doit être pareil, car c'est si ennuyant d'être différent... au pied du mont où s'élève le célèbre manoir de la famille Addams! 
 
Ici, le message véhiculé est bien clair: chaque être est unique, exceptionnel, et il est important de respecter, d'accepter et d'aimer les autres dans leur différence. Les nostalgiques aimeront retrouver la famille qui a occupé, à l’écran, une partie de leur jeunesse. Bien entendu, il s’agit d’un film d’animation, mais le concept demeure sensiblement le même. Un travail minutieux a été fait pour nous rappeler les décors délabrés, empreint d’une certaine noirceur, la chanson thème également est demeurée inchangée; nous retrouvons par contre des éléments nouveaux, comme un arbre qui bouge, des têtes qui sautillent, et l'apparition de la technologie moderne (téléphone intelligent et ordinateurs). Rien n'a été réinventé, n'empêche que vous passerez un agréable moment en famille à visionner ce film!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: