Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

29 janvier 2013 - 16:28

Dites-moi, qui est la plus… laide?

J’aime les vieilles enseignes lumineuses. C’est un amour contre nature pour moi qui abhorre toute forme de pollution lumineuse, mais rien n’y fait. Certaines d’entre elles sont pour moi de véritables pièces de graphisme. D'autres sont tout simplement des horreurs sans nom, et encore là, elles ont quelque chose qui accroche mon regard.



J'ai posté sur mon site - http://www.zoomcommunication.net - la photo d'une enseigne lumineuse que j'aime bien, celle du Motel Côté. S'en est suivi un mini débat.


Horreur ou kitsch esthétique? Y en a-t-il dans votre coin de pays, si oui, laquelle est la plus belle, laquelle est la plus laide? Dites-moi.

À Rivière-du-Loup, la directrice des communications, Monique Bouchard, m'a confirmé que les enseignes lumineuses sont encadrées par règlementation. Notamment, une règle d'urbanisme dont la première version remonte à 1948 (!). De son côté, le centre-ville est visé par un PIA, c'est-à-dire un programme d'intégration architectural. L'enseigne doit être conforme aux règles, mais c'est sans compter sur les droits acquis. Sauf erreur de ma part, c'est ce qui explique la présence de l'imposante étoile suspendue au-dessus de l'établissement l'Hôte-Bar.

-> http://www.zoomcommunication.net/quand-le-kitsch-devient-esthetique/

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: