Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

3 mai 2012 - 15:49

J'ai la plus grosse... version 2.0

On a voulu grossir mes seins, rallonger mon pénis, raffermir mes abdominaux à grand coup de pilules magiques, voilà qu'on passe maintenant à ma page Facebook.

Courriel reçu ce matin :

Bonjour,



Avez-vous une page Facebook?


Si oui, je peux vous proposer de lui ajouter des fans par centaines/milliers en une journée grâce à une technique originale (et confidentielle).



Alors combien voulez-vous de fans Facebook aujourd'hui, 100? 500? 1000? 10000? Davantage? Contactez-nous, nous avons ce qu'il vous faut pour accroître la notoriété de votre page.


Tarif : 10€ les 100 fans, -20% à partir de 1000 fans commandés.



Cordialement



PS : Si vous avez un compte Twitter ou des vidéos sur Youtube, ou encore un compte Google+1 nous pouvons également vous ajouter des abonnés.



PPS : Si vous n’êtes pas intéressé merci d’ignorer ce message vous ne serez plus contacté par la suite.




Emma Perroni


Eh ben c'est du joli! Boost my tits friends!

Voilà une façon d’amener votre page Facebook à compétitionner avec celle d'une vedette du grand écran. Ce qui n'est pas mon cas.

Quel intérêt me demandez-vous ? Sur Facebook comme dans la vie, les amis, c'est un peu, beaucoup, le pouvoir.


Pour le particulier que je suis, c'est avant tout une question de frime, du « c'est moi qui aie la plus grosse » en version 2.0. Mais pour une page Facebook commerciale, vous donnez avec vos 10 000 amis un tout autre signal qu'avec vos 837 fans. C'est de l'audience que vous vous payez. Et l'audience amène de l'audience. Et l’audience pour le marketeux du 2.0 ça se négocie en contrat (publicité, vente, etc.) !

Nous sommes plus à même de remarquer une page de 125 000 admirateurs que la même à 3 200 amis. Mais payer pour ça? Franchement. Alors sur Facebook comme ailleurs, soyez prudent avec ce qui gonfle trop rapidement ! Comme dirait M. Mackay, le trafic d'influence, c'est mal.

Et je ne vous parle même pas de la problématique de la personne qui est soudoyée, manipulée ou pire, qui est contrainte de vous suivre.

Le phénomène existe depuis plus de 3 ans, mais c'est la première fois qu'on me fait l'offre.

Chérie, dis-moi, tu la préférerais plus grosse… ? Ma page Facebook je veux dire!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: