Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

11 avril 2012 - 16:21

Armoires et Boiseries, un an plus tard

1 Commentaire(s)
Le 13 avril 2011, l’entreprise Armoires et Boiseries Rivière-du-Loup était ravagée par un terrible incendie. Pour la vingtaine d'employés, l'avenir s'annonçait aussi sombre que la fumée qui s'échappait de la vieille bâtisse abritant ses locaux.


Le 10 juin, après des mois d'incertitude, mais avec une confiance que Paul Laprise, le propriétaire, ne les laisserait pas tomber, on leur annonçait la relance de l'entreprise.

« Ça a été une belle rencontre, une bonne nouvelle. Il y a pas mal de monde qui sont sortis de là plus légers (rires). Les épaules étaient moins lourdes », nous avait raconté un M. Laprise tout sourire.

Puis en septembre, l'homme d'affaires André Boucher, déjà propriétaire de Verbois s'est porté acquéreur d'Armoires et Boiseries Rivière-du-Loup. Avec l'énergie et le leadership qu'on lui connait, André Boucher n'a perdu pas de temps. Dès l'annonce, les clients ont été contactés et la relance de la production a débuté en novembre.

Le 13 avril prochain, cela fera un an qu'Armoires et Boiseries de Rivière-du-Loup était réduite en cendre. Comme un phénix, l'entreprise a su renaître de ses cendres et de nouveau, prendre son envol.


Une des employées, Sandra, m'a écrit la semaine dernière. « (…) Les carnets de commandes sont pleins à craquer et nous employés sommes contents d'offrir a la population de Rivière-du-Loup des produits de première qualité. Étant tissé serré, nous nous réunissons jeudi soir dans la cafétéria de l'entreprise pour un 5 à 7 afin de fêter notre nouveau départ. »


Un 5 à 7 fichtrement mérité si vous voulez mon avis.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • Bravo au proprio de l'époque et au nouveau, il aura certainement fallu beaucoup de courage pour ainsi se retrousser les manches et décider de relancer les activités de l'entreprise. Je lève aussi mon chapeau aux employés, qui ont également traversé une dure épreuve. Encore bavo et longue vie à l'entreprise!
    Karine - 2012-04-12 08:49