Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

14 mars 2012 - 15:46

Halal or not!

3 Commentaire(s)
Mangez-vous halal? À moins de vivre en autarcie sur votre lopin de terre, il semble que la réponse est oui. Un oui qui, exceptionnellement, dérange le PQ et son porte-parole en agriculture, le député de Kamouraska - Témiscouata, André Simard. Et il n'est pas le seul. Si j'ai Jésus Allah dans mon estomac*, j'aimerais bien le savoir.

Outre les risques pour la santé, ce qui me chicote, c'est le fait qu'il s'agisse d'un abattage religieux dont le consommateur est tenu dans la plus grande ignorance.

Sur l'affichage des ingrédients, les entreprises sont régies par des normes strictes. Que ce soit les ingrédients ou les valeurs nutritives, tout y est. Pourquoi pas la mention d'abattage religieux? Que l'on susurre le Notre-Père ou le nom d'Allah au poulet, veau, vache, agneau, je considère que j'ai le droit de savoir ce que je consomme et ce que je mets dans mon assiette. Nous vivons dans un État de droit.

Au Québec, les normes d'abattage sont pourtant précises. L'animal doit être inconscient ou étourdi avant sa mise à mort. Le rite halal implique plutôt une saignée, c'est à dire un sectionnement de la gorge jusqu'à l'oesophage alors que la volaille est toujours consciente. Le risque, selon M. Simard, c'est qu'en tranchant la gorge, il peut y avoir contamination avec le tube intestinal. Un dessin d'un E. Coli avec ça?

Quant aux animaux, je trouve déjà l'abattage industriel limite, si l'animal doit être conscient jusqu'à l'égorgement… Je préfère encore passer mon tour.

On ignore actuellement dans quels abattoirs se pratique ce type d'abattage. On ignore aussi les espèces et le volume abattus selon ce rite musulman. L'abattage rituel est prévu à la Loi, mais à titre d'exception.

Soulignons que le député de Kamouraska - Témiscouata possède une formation de vétérinaire.

Voici en extrait, le passage d'André Simard sur les ondes du 98,5 FM à l'émission Dutrizac : http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=127201

* En référence à un passage de la chanson Ainsi soit-il de Plume Latraverse

AJOUT

Dans le Huffington Post Québec, on précise que les abattoirs doivent payer « les coûts associés à la certification » à l'Association des viandes halal. J'ai une idée! Et si la religion catholique faisait de même avec les boulangeries? L'idée pour sauver les églises, c'est peut-être ça. Non? Non. On ne copie pas une mauvaise idée, regardez la réforme scolaire!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

3 réaction(s)
  • Je pense que ça se fait déjà sur bien des denrées..

    On retrouve très souvent le signe (K)... Kasher.

    Ça serait à vérifier...
    Robert - 2012-03-15 09:29
  • J'ai peur pour mes enfants! Où nous nous en allons?
    paslajoie - 2012-03-15 11:50
  • En effet, Olymel doit apporter une cotisation de 100$ annuellement, en plus d'un versement mensuel qui est inconnu (selon Olymel, c'est plusieurs miliers de $ par an) à l'Association de viande halal, laquelle relève d'une mosquée Abou Bakr essedik. J'aime votre idée que l'Église catholique pourrait contribuer aux boulangeries. Lorsque le pain lève, un prêtre pourrait réciter le Notre Père et terminer par Alleluia.
    Le rectificateur - 2012-03-15 22:28