Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

5 janvier 2012 - 15:25

Restera, restera pas...

Un tweet a rapidement mis le feu à ma timeline Twitter jeudi matin. Un faux lien a laissé croire que Canoe (Quebecor Media) annonçait la démission de la chef du Parti québécois, Pauline Marois. Eh non, Mme Marois est toujours à la tête du PQ. Pour combien de temps? « Pas assez » répondrait sans doute Jean Charest.



La photo (prise à l'investiture de Paul Crête en mai 2009) me rappelle la chanson Les jours heureux de Charles Aznavour :

À l'heure où le monde bouge
Alors que ton cœur apprend
La misère Il te faut teindre de rouge
Il te faut peindre de sang
Ta raison
Quand les loups font ta récolte
Ils t'enseignent malgré toi
La colère
Laisse gronder ta révolte
Prends la fronde et quitte donc
Ta maison


Sans commentaire.

Mais parlant de sa maison!

Baume sur une plaie qui doit être profonde, la modeste résidence de Mme Marois a finalement trouvé preneur. Le manoir « La Closerie » a été vendu un peu moins de 7 M$ à un acheteur européen. Non, il ne s'agit pas du Capitaine Haddock. Évidemment, le capitaine possède le véritable Château de Moulinsart, il n'a que faire d'une copie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: